27 07 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


3/11/2001 • 17h00

CNN censure Indymedia

Pour l’instant, il ne s’agit que de censurer toute référence à IndyMedia, accusée d’avoir spammé le "chat" de CNN. Mais en matière de désinformation, CNN traîne certains boulets dont elle ne semble pas prête de vouloir se débarrasser. Et ce n’est qu’un début.

CNN censure IndyMedia. Il n’est en effet plus possible, dans le "chat" (salon de discussion en direct) du leader mondial de l’information d’écrire le mot "Indymedia", pas plus qu’ "indy media", "1ndym3d14", etc . Officiellement, les aficionados du réseau d’infos indépendant n’arrêteraient pas de critiquer la couverture médiatique "biaisée", sinon "censurée", de CNN, mais, et surtout, ils auraient osé "spammer" son chat. Or, les conditions d’utilisation de la plate-forme de discussion sont formelles : il est interdit d’y faire de la publicité, même à propos d’une organisation non gouvernementale. Aussi CNN aurait donc décidé de bannir le mot "IndyMedia" et ses diverses déclinaisons de ses forums de discussion. C’est en tout cas ce que déclare Edna Johnson, une représentante de CNN, à Wired.

ABC News et Fox News sont aussi bannis

Ce dernier rapporte que sont également bannies les citations de certains concurrents de CNN, tels qu’ABCNews ou Foxnews. Ce n’est pas la première fois que ces frères ennemis de l’information en réseau sont amenés à polémiquer. Au moment de sa création, IndyMedia ne cachait pas sa méfiance à l’endroit des médias dominants, CNN en tête. C’est d’ailleurs parce que lesdits médias offraient une couverture "biaisée", pour ne pas dire pro-gouvernementale (et pro-multinationales) des manifestations anti-mondialisations, qu’IndyMedia naquit. Depuis, l’agence de presse indépendante a engendré une soixantaine de sites un peu partout dans le monde, et est devenue l’un des modèles de référence du versant "libre" du Net. De son côté, CNN est devenu propriété d’AOL-Time Warner...

Il ne faut pas croire, pour autant, que les "propriétaires" soient forcément moins crédibles que les "libertaires". Ainsi, peu après les attentats, un message posté sur IndyMedia avançait que les images d’enfants palestiniens piaffant de joie à l’annonce du crash du WTC dataient de ...1991. La rumeur avait enflé, mais s’avéra finalement fausse.

Pour autant, toute guerre se passant aussi sur le terrain de l’information, on constate que CNN a une forte propension à tendre la joue. Ainsi, le Washington Post rapporte que le nouveau patron de la chaîne US vient de rappeler à l’ordre ses employés : en leur signifiant de ne pas oublier que ce sont les talibans, et pas les USA, qui sont responsables de la guerre en cours en Afghanistan, et qu’il est donc préférable de rappeler la mort de 5000 personnes lors des attentats que de s’étendre sur les victimes civiles et autres "dommages collatéraux" des bombardements américains.

CNN a par ailleurs le monopole pour les USA des images d’Al Jezira, la chaîne du Qatar, et s’est engagée à faire visionner et valider toute déclaration de Ben Laden aux responsables US, avant que de les diffuser. Sans préjuger des affaires en cours, on se souvient également que CNN, au moment de la guerre du Kosovo, accueillait en son sein cinq officiers "psyops" (pour "opérations psychologiques") américains, et que la couverture des opérations militaires s’en trouvait pour le moins biaisée...

Guerre de l’info

La guerre de l’information est en tout cas lancée : selon l’AFP, les gouvernements américain et britannique viennent d’annoncer le "lancement d’une campagne d’information agressive pour enrayer l’érosion du soutien international aux bombardements" et "contrer la désinformation des talibans et du réseau terroriste Al-Qaïda". Au même moment, Infoguerre.com, émanation de l’Ecole de la Guerre Economique, publie un dossier fort opportun au sujet de la société Hill & Knowlton, leader international en matière de "relations publiques". Au crédit de cette agence, truffée d’anciens des services secrets anglo-saxons : des campagnes de soutien aux régimes turc, haïtien et indonésien, accusés de ne pas respecter les droits de l’homme. Mais aussi la plus célèbre des manipulations médiatiques de la guerre du Golfe : une adolescente expliquant à la télé que les soldats irakiens avaient débranché et volé les couveuses pour prématurés d’une maternité. L’histoire - complètement bidonnée en réalité, car l’adolescente était fille de l’ambassadeur du Koweit aux USA... - avait contribué à retourner, en faveur de la guerre, une opinion américaine jusque- là hostile à toute intervention militaire.

Indymedia Banned from CNN Chat
http://www.linefeed.org/~mark/nigel/
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse