29 03 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


21/07/2000 • 09h36

Carnivore : la Maison Blanche veut légiférer

Alors que l’"affaire" Carnivore soulève un tollé de critiques, la Maison Blanche annonce toute une série de mesures visant à "assurer la sécurité et la confiance dans le cyberespace".

Face aux nombreuses interrogations soulevées par l’existence d’un outil de surveillance globale des communications électroniques (lire Un Carnivore dans leurs ordis), le FBI avait répondu, en substance : "Faites-nous confiance". Toute proportion gardée, c’est aussi ce qu’a déclaré récemment John Podesta, représentant de la Maison Blanche, à cette différence prêt que, si le FBI profite du vide juridique pour mener à bien ses investigations, la Maison Blanche entend bien mettre un cadre juridique à ces interceptions. Ce "cadre pour la sécurité et la confiance dans le cyberespace" vise à mettre à l’heure de l’Internet des lois initiées à l’ère du téléphone, mais aussi à accroître les pouvoirs des forces de l’ordre en matière de lutte contre la cybercriminalité, tout en protégeant plus, et mieux, la vie privée des citoyens au temps du cyberespace.

...coutes : seulement en cas de crimes graves

John Podesta insiste sur l’importance de la collaboration entre les secteurs publics et privés, ces derniers étant perçus comme les principaux responsables et garants de la sécurité informatique. Mais, selon le représentant du gouvernement, il convient également de "préserver les valeurs fondamentales", au nombre desquelles la protection de la vie privée et des libertés individuelles. Ainsi, les mails ne pourraient plus être interceptés sans la requête, au préalable, d’un mandat dûment signé par un représentant haut placé du département de la Justice. Dans le cas contraire, les preuves ne pourraient pas être produites au tribunal. De plus, ces interceptions ne pourraient être effectuées qu’en cas de crime grave, avec violence, ou encore d’espionnage.

Sanctions alourdies

Le Computer Fraud and Abuse Act, un des piliers de la lutte contre la cyber-criminalité, serait, quant à lui, renforcé en vue de suivre les nouveaux développements en matière d’attaque informatique. Ainsi, une succession de petites attaques serait assimilée à une grosse, et la traçabilité de l’auteur d’une communication électronique, en cas d’urgence, serait facilitée. Les sanctions en cas d’écoute et de surveillance illégales seraient alourdies, de telles interceptions ne pouvant servir au tribunal que pour prouver l’innocence ou la culpabilité de personnes responsables... d’écoutes illégales. Les cyber-délinquants juvéniles seraient avant tout traités comme des... enfants, signe que la lutte contre la cyber-criminalité, souvent diabolisée à outrance dans les médias et par les hommes politiques, ne doit pas pour autant créer un régime d’exception. Ce "cadre" juridique arrive à point nommé pour contrebalancer le tollé provoqué par la révélation des méthodes de surveillance globale du FBI. Il a été transmis au Senate Judiciary Committee, qui statue sur les lois relatives à la cyber-criminalité.

http://www.whitehouse.gov/
http://www.whitehouse.gov/
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse