29 07 2014
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


8/07/2003 • 19h18

Des documents internes sur les "étiquettes intelligentes" circulent sur le web

Une ONG américaine prend les Big Brothers de supermarchés la main dans le sac
 

Le site internet d’un gros centre de recherche sur les étiquettes intelligentes laissait en libre accès des documents pourtant classés confidentiels. Diffusés par les adversaires de la technologie RFID (Radio Frequency Identification), ces textes se révèlent assez embarrassants pour ses promoteurs, pour qu’ils les retirent du web.

Dans un communiqué envoyé lundi 7 juillet, l’ONG américaine Consumers Against Supermarket Privacy Invasion and Numbering (Caspian révèlait que l’administration du site internet de l’Auto-ID Center laissait largement à désirer.

Ce laboratoire est financé par une centaine de multinationales et plusieurs universités, dont le prestigieux Massachussetts Institute of Technology (MIT), qui l’héberge. Ce consortium international travaille au déploiement des "étiquettes intelligentes", ces puces à identifiant unique qui émettent des ondes radio et pourraient remplacer les codes-barres sur les produits de consommation.

Cette technologie enthousiasme les industriels car elle permettrait une traçabilité de presque tout objet ou produit. Mais elle inquiète aussi les défenseurs de la vie privée, qui y voient un puissant moyen de surveillance des citoyens et des consommateurs.

Trouvés... grâce au moteur de recherche

Or, sur le site de l’Auto-ID Center, l’internaute pouvait en tapant simplement "Confidentiel" dans le moteur de recherche, lire et télécharger quelques 68 documents de travail internes. Si certains avaient été versés au kit de relations publiques, d’autres n’étaient destinés qu’aux membres partenaires du Center.

Une aubaine pour Caspian, qui dénonce les atteintes à la vie privée qu’entraînerait la généralisation de la technologie RFID. "Comment faire confiance à des gens pour sécuriser des informations sensibles sur les consommateurs s’ils ne sont même pas capables de sécuriser leur propre site web ?", se moquait ainsi, dans le communiqué, la fondatrice de l’ONG, Katherine Albrecht (Lire son interview.

Sept heures plus tard, Caspian, qui milite pour un encadrement législatif de la technologie RFID publiait un second communiqué annonçant que Auto-ID avait commencé à réparer la faille de sécurité affectant son site. Entre temps, un miroir des documents trouvés sur autoidcenter.com avait été réalisé sur le site américain Cryptome.org, spécialiste de ce genre de "fuites". Une copie malheureusement rendue inaccessible par l’affluence provoquée par une mention de l’affaire sur le site contributif à très forte audience Slashdot.org.

Scénario cauchemardesque

Les documents trouvés sur autoidcenter.com se révélent embarrassants pour les promoteurs des "étiquettes intelligentes". Y figurent en effet les résultats d’une enquête réalisée fin 2001 en partenariat avec Procter & Gamble. Sur 317 consommateurs interrogés, 78 % exprimaient des réactions négatives quant aux atteintes à la vie privée qu’entraînerait la technologie RFID. L’un des sondés estimait même : "C’est un scénario cauchemardesque. Là où l’on peut faire de l’argent, la vie privée de l’individu est en danger."

Par ailleurs, 61 % des personnes interrogées se disaient inquiètes des conséquences pour la santé de la présence d’ondes radio dans leur environnement quotidien.

Même les documents destinés à la diffusion publique s’avèrent révélateurs de la politique du Center, comme la stratégie de communication préconisée par l’agence l’agence Fleishman-Hillard. Entre autres recommandations, les faiseurs d’opinion conseillent de renommer les "Smart tags" en "Green Tags", la couleur vert étant jugée plus rassurante et positive que l’idée d’étiquettes "intelligentes", voire "malignes". Ils estiment : "La meilleure stratégie de communication semble consister à positionner la technologie comme étant simplement un code-barre amélioré."

La lecture de ces documents donne surtout une image peu reluisante de l’état d’esprit des apôtres de la technologie RFID. Ceux-ci y avouent espérer que les consommateurs seront "apathiques" et "se résigneront d’eux-mêmes à l’inévitabilité de la chose".

Comme le dit l’auteur du mini-article publié sur Slashdot : "Qui a encore besoin de théorie du complot quand l’ennemi avoue de lui-même la chose ?"

Le site de l’Auto-ID Center:
http://www.autoidcenter.com

Le site de Caspian:
http://www.nocards.org

"Benetton est socialement irresponsable" [Katherine Albrecht] (Transfert):
http://www.transfert.net/a8582

Lab Id, pionnier italien des étiquettes intelligentes (Transfert):
http://www.transfert.net/a8596

Une ONG américaine propose une loi pour encadrer les codes-barres du futur (Transfert):
http://www.transfert.net/a9022

Les étiquettes "intelligentes" ont désormais leur logiciel libre (Transfert):
http://www.transfert.net/a9073

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse