23 10 2014
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


1er/08/2001 • 19h27

Dossier sexe - Pièges et arnaques du X

archmag16
Le business des pornocrates en ligne propose, à lui seul, un concentré des arnaques en cours sur le Web. Inventaire des principales erreurs à éviter.

Pub mensongère en stock

Loana à poil sur le Web ou, plus précisément : « Plus de quinze extraits de la vidéo hard de Loana, certifiés sans trucage ni arnaque ! » Bien évidemment, il suffit de se rendre sur le site en question pour s’apercevoir que ces vidéos n’ont jamais existé... La pub mensongère, tout comme les fausses annonces, font flores dans le porno en ligne. La chose n’est pas nouvelle : au bon vieux temps du minitel, des centaines de femmes plus pulpeuses les unes que les autres intervenaient soit disant « en direct », alors qu’il s’agissait de robots, ou d’« animatrices » (généralement de sexe masculin) payé(e)s pour entretenir l’illusion. Dans le même genre, et toujours sur le Web, un grand nombre de sociétés privées passent de vraies-fausses petites annonces « de particulier à particulier » pour rabattre les gogos clients vers leurs services payants. Mieux vaut donc être vigilant car vous vous voyez, vous, au commissariat, en train de porter plainte pour publicité mensongère contre un site porno ?

Sites gratuits à 9 francs la minute

Reprenons l’exemple de Loana. Ses vidéos pornos seraient accessibles « gratuitement » pour qui cliquerait « là » : nul besoin de sortir sa carte bancaire, ni de s’abonner, de devoir remplir tout plein de formulaires ou encore d’avoir à payer. Il suffit tout simplement de télécharger un « kit de connexion » qui, une fois installé, déconnecte l’internaute du Net pour le rebrancher sur le Kiosque Micro de France Télécom, « service d’accès à Internet avec paiement à la durée », de type minitel. Et le « gratuit » se retrouve, pour le coup, facturé 9,21 francs la minute, soit 550 francs de l’heure ! Le site amourenfrance.com rapporte ainsi l’histoire de Patrick, à qui l’opérateur national a facturé 116 000 francs de communications ! Dure, la facture, pour du « gratuit », d’autant que ceux qui protestent se font généralement rembarrer : ils n’avaient qu’à bien lire la mention de la tarification, souvent quasi-illisible, sinon existante. Mais qui irait porter plainte, et risquer de dévoiler que le porno l’a arnaqué ?

Debout les damnés du sexe

Mais les premières véritables victimes des pornocrates du Web sont les travailleuses (et travailleurs) du sexe. Combien de femmes, ayant posé nues devant l’objectif de leur amant, ou d’un photographe « pro » (contre argent sonnant), se retrouvent aujourd’hui à poil sur des milliers de sites et de CD ? Et ce, sans avoir été consultées, ni rémunérées, pour ce genre d’exhib’ cyber. Des dizaines de milliers de photos, acquises sans bourse délier puisque pompées dans les newsgroups ou chez les concurrents, finissent ainsi dans les galeries payantes des sites de charme, ainsi que, cryptées, sur les CD-Roms offerts « gratuitement » avec les magazines de charme. L’éditeur empoche ainsi non seulement l’argent du mag’ + CD, mais aussi celui du temps passé sur minitel à chercher les codes d’accès (pour voir les photos « en clair »). Une seule et même photo, piratée pour pas un rond, se retrouve ainsi multi-diffusée, surexploitée et rentabilisée à différents niveaux, sur supports papier, CD, Internet... Ce qu’on appelle, aussi, le « multi-média », au grand dam de celles et ceux qui ont un jour tombé la chemise, mais ne touchent aucunes royalties. Mais qui irait porter plainte pour violation des droits d’auteur, ou bien encore du droit à l’image ?

 
Dans la même rubrique

16/09/2001 • 12h10

Vous avez dit 3 D ?

16/09/2001 • 12h02

La navigation à vue

15/09/2001 • 18h33

320 000 utilisateurs de napster

15/09/2001 • 18h32

Flash intime

15/09/2001 • 18h26

La béchamel de Guillaume
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse