24 08 2014
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


22/09/2003 • 15h03

La Défense crée des commissions chargées de communiquer, mais pas trop, sur le nucléaire militaire

Les défenseurs de l’environnement dénoncent l’hypocrisie d’un nouvel arrêté
 

En matière de nucléaire, le gouvernement joue-t-il vraiment la transparence ? Alors qu’un arrêté du 24 juillet 2003 stipule que les informations concernant le stockage, la protection et le transport des matières nucléaires sont désormais classées "secret défense", un arrêté du 17 juillet 2003, publié au Journal Officiel du 24 août 2003, ordonne la création de huit Commissions locales d’information (CLI) sur des sites nucléaires militaires. Ces assemblées qui regrouperont élus, membres de l’administration à l’échelle nationale et locale, industriels et associations, seront officiellement chargées d’informer le public sur l’impact des activités menées, dans ces sites, sur la santé et l’environnement. Méfiantes, les associations de défense de l’environnement s’interrogent sur le rôle, les moyens et la marge de manoeuvre dont disposeront ces commissions.

Les ports militaires de Brest, Cherbourg et Toulon, les bases aériennes d’Istres, Avord, Saint-Dizier, Luxeuil-Saint-Sauveur et Mont-de-Marsan sont désormais tenus de transmettre, de manière régulière, des informations sur l’impact de leur activités nucléaires sur la santé et l’environnement.

Les responsables de ces huit sites doivent communiquer ces données à des commissions locales mises en place sous la responsabilité du préfet. Ces informations prendront par exemple la forme de rapports sur les mesures de radioactivité effectuées autour des bases militaires. Les premières commissions doivent se réunir avant la fin de l’année 2003.

Secret Défense ou pas ?

En cas d’incident sur l’un des sites, leurs responsables n’informeront les commissions qu’a posteriori. Les "chaînes d’alerte" à mobiliser en cas d’incident dépendent en effet d’autres instances, même si de nombreux responsables de ces chaînes sont représentés au sein des commissions locales.

Inquiètes, les associations de défense de l’environnement s’interrogent sur le type d’informations qui seront transmises par les militaires.

Selon le ministère de la Défense, le classement "secret défense" qui entoure désormais les informations sur le nucléaire n’empêchera pas ces commissions de communiquer. Toutefois, les thèmes seront limités : "Tout ce qui concerne la sûreté, c’est à dire la prévention et la lutte contre les accidents, ainsi que la radioprotection, donc le domaine d’action des Commissions locales d’information, n’est pas touché par cette mesure. L’Autorté de sûreté nucléaire (ASN), en plein accord avec le Haut fonctionnaire de Défense, continuera à donner à ces commissions toutes informations utiles sur les inspections menées et leurs résultats, ainsi que sur les incidents de sûreté et de radioprotection survenus sur les installations", avance Philippe Saint-Raymond, directeur général adjoint de l’ASN.

Une réponse officielle qui ne satisfait pas les associations. "Comment les Commissions d’information locales aborderont-elles la question des déchets nucléaires puisque ces informations relèvent à présent du ’secret défense’ ?", s’interroge Marc Saint-Aroman, membre de l’association des Amis de la Terre. "Et pourquoi informer la population seulement a posteriori en cas d’incident ?"

Déjà des ratés dans le civil

Des Commissions d’informations locales (CLI) existent déjà dans le domaine du nucléaire civil. Créées à l’initiative des conseils généraux à la suite d’une circulaire de Pierre Mauroy en 1981, elles sont également chargées de l’information des populations.

"Elles fonctionnent plus ou moins bien selon les régions, précise Jean-Yvon Landrac, du Réseau Sortir du Nucléaire, et leur composition respecte plus ou moins les textes de lois. Certaines associations participantes n’ont tout simplement rien à voir avec la défense de l’environnement !"

Selon Marc Saint-Aroman, des voix divergentes se font entendre au sein de ces commisions, même parmi ses membres les plus "institutionnels". "Alors que l’Autorité de sûreté du nucléaire a relevé 27 incidents sur la centrale nucléaire de Golfech, les représentants d’EDF qui siègent dans la CLI locale n’en reconnaissent que 17 !", explique-t-il.

Si de telles commissions n’existent pas encore dans le domaine militaire, des "groupes de pilotage" se sont toutefois mis en place dans certaines régions pour commmuniquer sur le nucléaire militaire. Mais, là encore, leur action en matière de communication reste plus que discrète.

"En 1996, un ’Plan particulier d’intervention des installations nucléaires à Brest et à l’île Longue’ a été mis en place à la demande du préfet, suite à des discussions avec des militaires, quelques associations et des élus locaux, note Jean Cornec, maire de Crozon, une commune située entre les deux sites nucléaires bretons. Mais ce plan n’a jamais été mis en application. Les exercices d’évacuation de la population ’grandeur nature’ que nous réclamons n’auront certainement jamais lieu, avec ou sans ces nouvelles commissions."

Les sites les plus dangereux toujours secrets

Autre critique formulée par les associations de défense de l’environnement : les Commissions d’information locales ne couvriront pas l’ensemble des sites nucléaires militaires français. Ce que confirme Wise-Paris (World Information Service on Energy), éditeur de "La France Nucléaire", un livre qui recense l’ensemble des sites nucléaires français.

Parmi ces sites figurent plusieurs bases militaires qui ne sont pas visées par l’arrêté du 17 juillet 2003. Comme Valduc par exemple, situé à 30 km de Dijon. Le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) y fabriquerait des sous-ensembles de têtes nuclaires. Autre exemple : à Gramat, en Midi-Pyrénnées, la Direction générale de l’armement procèderait à des essais de matériel d’armement en uranium appauvri.

La situation semble pour le moins opaque, ce que le ministère de la Défense ne cherche pas à nier. "Il existe plusieurs sites nucléaires militaires français qui ne font pas partie de la liste mentionnée dans cet arrêté, souligne Yann Tréhin, chef d’escadron de la Délégation à l’information et la communication de la Défense. Les sites nucléaires militaires les plus protégés sont cachés et leurs activités ne sont pas connues du public."

Le site de l’Autorité de sureté du nucléaire:
http://www.asn.gouv.fr

Le site des Amis de la Terre:
http://www.amisdelaterre.org

Le site du Réseau Sortir du Nucléaire:
http://www.sortirdunucleaire.org

La liste des sites nucléaires en France:
http://www.francenuc.org/intro_f.htm

Les informations sur les matières nucléaires passent sous "secret défense" (Transfert.net):
http://www.transfert.net/a9193

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse