27 07 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


3/04/2001 • 16h29

La Grande-Bretagne et les criminels high-tech

Hackers et virus informatiques étant plus dangereux que les armées ennemies, la Grande-Bretagne va augmenter le budget de ses services secrets.


PP/Transfert
Selon Robin Cook, secrétaire britannique aux Affaires étrangères, une "attaque informatique pourrait endommager la nation plus rapidement qu’une frappe militaire". Robin Cook vient en effet de faire une grande découverte : la technologie est au cœur même des infrastructures vitales du pays, et il y aurait de sérieux risques de se retrouver sans eau ni électricité. Si l’on n’a encore jamais vu de tels dégâts occasionnés par le truchement des nouvelles technologies (au contraire des actions militaires), on retrouve ici le discours classique de la National Security Agency (NSA) américaine, du FBI et de tous ceux qui misent sur la crédulité des hommes politiques pour augmenter leur budget à coups de désinformation. Simple coïncidence sans doute, c’est à l’occasion de l’Open Intelligence and Security Debate, qui se tenait à la chambre des Communes et dont le but était d’examiner le rôle des services de renseignements dans l’après-guerre froide, que Cook s’est laissé aller à cette mémorable envolée.

Kournikova plus dangereuse que le KGB

Pour le ministre anglais, il conviendrait d’"accroître les capacités de défense [des services secrets] face aux menaces aussi diverses que les virus LoveBug et Kournikova". On reste sans voix : tout internaute averti sait qu’il suffit, pour contrer ces "menaces", de disposer d’un antivirus mis à jour, voire de ne pas utiliser Outlook Express (qui sert de plate-forme à la majeure partie des programmes malicieux de ce type). De là à vouloir accroître les pouvoirs des services secrets... Le budget desdits "services" a d’ailleurs... doublé depuis la fin de la guerre froide. Officiellement, il atteindrait 803 millions de livres (8,5 milliards de francs). Mais, selon un ancien des services anglais de renseignements interrogé par The Economist, il avoisinerait plutôt les 2,5 milliards de livres (26,5 milliards de francs). L’Angleterre est par ailleurs le deuxième pilier, après les ...tats-Unis, du réseau de surveillance des télécommunications Echelon, dont elle accueille la plus importante des stations d’écoute et d’interception. Mais cela n’a probablement rien à voir : Echelon servirait à se prémunir des menaces terroristes, voire à faire un peu d’espionnage industriel. En matière de "cybercriminalité", rien n’indique qu’Echelon puisse aussi servir à améliorer l’efficacité des antivirus, ou retrouver les pirates informatiques.

L’e-commerce en sécurité

Une unité chargée de lutter contre le crime high-tech, composée de 80 officiers spécialisés et dotée d’un budget, sur trois ans, de 25 millions de livres (263 millions de francs), sera officiellement lancée le 18 avril prochain. Créée à l’initiative des services de renseignements et de la police criminelle, elle a entre autres pour objectif de renforcer la coopération entre la police et le secteur privé. D’autre part, le ministère de l’Intérieur britannique se targue d’investir massivement - 1 milliard de livres (plus de 10 milliards de francs) - dans les nouvelles technologies policières. L’ambition affichée du gouvernement : "faire du Royaume-Uni le meilleur et le plus sûr des pays en matière d’e-commerce". 168 millions de livres seront ainsi alloués à la base de données ADN de la population criminelle, 25 pour le centre de surveillance des télécommunications électroniques et de crackage du cryptage et enfin... 90 millions pour développer la vidéosurveillance... en milieu rural.

Intelligence and Security Committee:
http://cryptome.org/uk-cm5126.htm The National Hi-Tech Crime Unit:
http://www.nationalcrimesquad.polic... New hi-tech crime investigators in £25 million boost to combat cybercrime:
http://www.cyber-rights.org/documen...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse