29 03 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


23/09/2003 • 13h15

La police anglaise teste un système de reconnaissance automatique des plaques d’immatriculation

Objectif : 219 000 arrestations supplémentaires par an

Afin d’"interdire aux criminels de prendre la route", les autorités britanniques testent depuis quelques mois un système de reconnaissance automatique des plaques d’immatriculation des véhicules, l’Automatic Number Plate Recognition (ANPR). Combinant vidéosurveillance "intelligente" et bases de données policières, cette technique actuellement en test devrait être déployée dans la police à partir de l’été 2004. Un prestataire anglais tente d’en commercialiser des applications civiles.

On apprenait il y a peu que le Royaume-Uni envisageait de doter tous les véhicules d’une puce électronique dans le cadre d’un projet européen intitulé "Electronic Vehicle Identification" (EVI) (lire notre article).

Le quotidien en ligne The Register revient sur cet autre projet des forces de l’ordre britanniques qui, s’il sera rendu obsolète lorsque l’EVI sera généralisé, semble ravir ses promoteurs.

L’ANPR est relié à plusieurs bases de données policières nationales, locales et régionales. Le système permet donc de savoir en quelques secondes si un véhicule a été volé, s’il n’est pas assuré, si son propriétaire est recherché ou s’il ne s’est pas acquitté de certaines taxes.

3000 à l’heure

Capable de vérifier 3 000 plaques d’immatriculation par heure, l’ANPR repose sur l’utilisation de caméras de vidéosurveillance dites "intelligentes" ou encore de caméras vidéos installées dans des véhicules policiers ou des voitures banalisés (voir la démo).

Le 21 mai dernier, un "National ANPR Day" a permis de vérifier 60 000 véhicules, qui ont donné lieu à 2000 "activations" : 50 % d’entre elles se sont révélées pertinentes, et 50 personnes ont été finalement interpellées.

23 services de police différents testent actuellement le système dans le cadre d’un projet intitulé "Spectrum" et doté d’un budget de 6,7 millions d’euros.

La première phase de tests a permis, selon la BBC, de récupérer plus de 300 véhicules volés, 251 000 euros d’objets volés, plus de 140 000 euros de drogues, et a conduit à l’arrestation de plus de 3 000 personnes.

Une fois les tests achevés en décembre, l’objectif des autorités anglaises est de commencer à déployer l’ANPR auprès de 43 unités, à partir de l’été 2004.

Applications commerciales

Selon l’Association of Chief Police Officers (ACPO), la généralisation de l’ANPR, intitulée "Project Laser" devrait permettre d’arrêter 219 000 personnes supplémentaires chaque année au niveau national, selon les chiffres obtenus lors des tests. L’augementation du nombre de contraventions pourrait rapporter jusqu’à 110 millions de livres supplémentaires à l’Etat, se réjouit aussi l’ACPO.

La Royaume-Uni est probablement le pays d’Europe le plus en pointe en matière de vidéosurveillance et dispose du plus grand nombre de caméras. L’ANPR marque un pas supplémentaire dans l’utilisation policière de ces dispositifs mais pourrait aussi trouver des applications civiles. La société de sécurité Westminster International Ltd enumère certains des nombreux usages dont cette technique "intelligente" peut selon elle faire l’objet : reconnaissance automatique des véhicules dans les parkings ou les zones réservées, reconnaissance des conducteurs, par exemple des handicapés ou des personnalités "importantes", gestion du trafic, études démographiques...

"Une fois la plaque d’imatriculation capturée, les utilisations qui peuvent en être faites sont quasi-illimitées", avance Westminster International. "Le ’profiling’ des consommateurs et de leurs habitudes à des fins marketings ne connaît pas de limites". Parmi les clients potentiellement intéressés par l’ANPR, le prestataire anglais compte pêle-mêle les aéroports, les banques, les usines, les hôtels, les hôpitaux, les prisons ou les supermarchés.

La Grande-Bretagne envisage de doter tous les véhicules d’une puce électronique (Transfert.net):
http://www.transfert.net/a9195

Number plate recognition poised for national UK rollout (The Register):
http://www.theregister.co.uk/conten...

Project Laser - Denying criminals the use of the roads:
http://www.policereform.gov.uk/bure...

Automatic Number / Licence Plate Recognition (ANPR) - applications:
http://www.wg-plc.com/international...

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse