29 03 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


1er/08/2000 • 20h47

Le Virus est mort

Le Virus Informatique, l’un des rares titres de presse indépendants, vient d’annoncer son arrêt. À Transfert.net, on est triste...


DR
Certains le présentaient comme Le Canard Enchaîné du multimédia. D’autres comme le seul journal informatique digne de ce nom. Reste que Le Virus Informatique, véritable poil à gratter du business high-tech, vient de sortir son seizième numéro, tout en annonçant dans son édito que ce serait le dernier. La Commission paritaire vient en effet de lui retirer son numéro d’agrément au vu de l’article 78 de l’annexe III du Code général des impôts. Traduction, en termes d’économie de la presse : les divers avantages fiscaux et postaux qui lui étaient jusque-là alloués, comme à presque toute la presse, lui sont retirés parce que cinq mois s’étaient exceptionnellement écoulés entre la parution des n°13 et 14 du Virus. Les règles sont ainsi faites que deux parutions ne peuvent être espacées de plus de quatre mois.

Articles au vitriol

Mais derrière cette décision administrative, c’est presque un symbole qui disparaît. Le Virus, contrairement à l’ensemble de la presse informatique, ne regorgeait pas de pages de publicité, c’est le moins que l’on puisse dire : il les refusait (sauf l’humanitaire). Ses articles, souvent écrits au vitriol, écornaient non seulement une grande partie de ses confrères (pour leur complaisance envers les produits, c’est-à-dire leurs annonceurs), mais aussi pas mal de sociétés leaders du marché : produits faussement sécurisés, jeux buggés, magouilles sur Internet et autres attrape-nigauds du multimédia. Le Virus ne pratiquait pas la langue de bois et c’est justement pour ça qu’on l’appréciait. Olivier Aichelbaum, son fondateur, était pigiste dans la presse informatique et c’est en constatant les connivences qu’entretenaient beaucoup de médias avec les fabricants qu’il décida de créer son propre journal. Indépendant. Il a aussi édité entre-temps Les Puces Informatiques (petites annonces), Pirates Mag’ (sur l’underground informatique, les hackers et leurs détracteurs) et enfin Pocket Mag’ (jeux vidéo).

Journalisme d’irrévérence

Ironie de l’histoire, alors que nombre de ses confrères, connus pour leur déontologie fluctuante (au gré des annonceurs), sinon pour leur totale inféodation à telle ou telle société leader du marché, bénéficient bel et bien du régime de la presse. Le Virus, qui se faisait un devoir de pratiquer un journalisme d’irrévérence, férocement indépendant et que l’on pouvait difficilement prendre en défaut, voit aujourd’hui ses journalistes risquer de perdre leurs cartes de presse, sans parler des huit pigistes récemment engagés... "Nous avons essayé de faire un mag’ indépendant, sans pub, sans moyens. C’était dur, mais nous voulions néanmoins soigner au maximum les articles. Cela nous a été fatal." Espérons que Le Virus renaîtra quand même prochainement.

Le site du Virus informatique
http://www.acbm.com
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse