28 03 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


7/07/2003 • 20h48

Le concours de piratage informatique a fait plus de bruit que de dégâts

Et relance le débat sur la médiatisation des problèmes de sécurité

Le concours de piratage, qui s’est déroulé dimanche 6 juillet (voir notre article), a fait plus de bruit que de dégâts. Pour nombre de hackers et de professionnels de la sécurité informatique, les médias se seraient une fois de plus fourvoyés, en sur-médiatisant ce qui n’aurait pas du l’être.

Le concours de piratage, lancé par defacers-challenge, n’a en effet pas tenu ses "promesses". Alors que l’objectif annoncé était de "défigurer" 6000 sites en six heures, la page temporaire créée pour recenser les sites visés par le concours en comptabilise pour sa part moins de 70.

"Observatoire indépendant du cybercrime", Zone-H, qui avait été désigné comme arbitre par le ou les organisateurs du concours, a lui-même été victime d’une attaque par déni de service (bombardement de requêtes rendant le site inaccessible).

Au final, ses responsables estiment que moins de 800 sites, dont une dizaine de français, ont été piratés lors du concours, même s’ils reconnaissent que l’attaque dont a fait l’objet Zone-H ne leur a pas permis de vérifier si les sites recensés avaient réellement, ou non, été piratés, ni de recevoir toutes les notifications de piratages qui auraient pu lui être envoyées.

Un journée particulière

On reste cependant bien loin de l’activité d’un dimanche ordinaire, où, en moyenne, entre 1000 et 3000 sites font l’objet de ce genre de graffitis numériques.

Le site officiel du concours, qui n’est accessible que par intermittence, ses herbergeurs successifs n’ayant de cesse de le couper du Net, annonce néanmoins que trois gagnants ont été désignés et que les résultats seront mis en ligne mardi 8 juillet.

Si son bilan s’avère maigrelet, le concours peut en tout s’enorgueillir d’une impressionnante couverture médiatique. Google News référence ainsi plus de 250 articles parus, à ce sujet, dans la presse en ligne anglo-saxonne.

Principal bénéficiaire de cette soudaine publicité, Zone-H a tenu à mettre les choses au point : "Il ne se serait rien passé si les médias n’avaient pas prêté autant d’attention à ce concours", précise un communiqué du site, pour qui les journalistes se sont surtout servis de ce "non-événement pour remplir les pages vides, pour cause de saison estivale, de leurs journaux".

Zone-H est d’autant plus remonté que plusieurs titres de presse l’ont tenu pour responsable du concours, alors même que le site avait précédemment publié un autre communiqué visant à prévenir les journalistes de tout amalgame ou raccourci.

Dans la communauté des hackers et des professionnels de la sécurité informatique, l’engouement de la presse en a tout cas irrité plus d’un. Pour le site Vmyths.com, consacré à la désinformation en matière de sécurité informatique, cette surmédiatisation relève surtout de l’"hystérie".

De son côté, le quotidien anglais The Register rapporte l’initiative de plusieurs sites, comme attrition.org et infowarrior.org, qui, en ce dimanche 6 juillet se sont auto-piratés pour dénoncer les égarements de la presse.

Leurs responsables en ont profité pour rappeler que dans le domaine de la sécurité, la majeure partie des informations relève de ce qu’on appelle le FUD, pour "Fear, Uncertainty and Doubt" (Peur, Incertitude et Doute en VF).

Technique marketing visant à vendre un produit ou à faire passer une idée, elle repose essentiellement sur la peur et la paranoïa que les "pirates informatiques" peuvent générer auprès de l’opinion publique (voir FUD : explosion d’un concept abracadabrantesque...).

Trop d’infos ne tue pas forcément l’info

A l’instar d’un certain nombre de médias et agences de presse, Transfert.net avait pourtant profité de ce concours pour rappeler les rudiments de la sécurité informatique. Il est en effet difficile, d’ordinaire, d’écrire à ce sujet, généralement considéré comme trop technique, ne concernant pas le grand public, ou réservé aux seuls "professionnels de la profession".

La lecture de plusieurs dizaines d’articles et dépêches au sujet de ce concours témoigne en tout cas d’une évolution de la prise en compte, par la presse, de ces questions.

Alors qu’il y a encore quelques années, les journalistes ne relayaient quasi-exclusivement que le FUD (voir Analyzer et Mafiaboy sur la sellette), force est de constater que ce concours a permis à un nombre non négligeable d’entre-eux de rappeler qu’internet est, en l’état, un environnement qu’il convient d’apprendre à sécuriser, respecter et protéger.

Sans tomber, pour autant, dans la paranoïa ou l’hystérie de ceux qui jouent avec le FUD pour mieux vanter le tout-sécuritaire.

Un concours de piratage veut "défigurer" 6 000 sites en 6 heures dimanche (Transfert.net)
http://www.transfert.net/a9077

Un concours de piratage a provoqué le chaos sur internet
http://fr.news.yahoo.com/030707/1/3...

Le concours de hackers accouche d’une souris
http://fr.news.yahoo.com/030707/85/...

What happened yesterday?
http://www.zone-h.org/en/news/read/...

Zone-H call to the press about the announced defacement contest
http://www.zone-h.org/en/news/read/...

Net survives mass-defacement contest
http://www.theregister.co.uk/conten...

Hacker ’Defacers Challenge’: Vmyths dismisses these reports as blatant hysteria
http://vmyths.com/hoax.cfm?id=279&a...

Le FUD expliqué aux newbies
http://www.bugbrother.com/archives/...

FUD: explosion d’un concept abracada brantesque... (Transfert.net)
http://www.transfert.net/a2549

Analyzer et Mafiaboy sur la sellette (Transfert.net)
http://www.transfert.net/a5916

Web vandalism contest results unclear
http://news.com.com/2100-1002_3-102...

 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse