23 11 2014
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


14/05/2003 • 17h09

Les Etats-Unis cherchent à étendre les limites légales de leurs fonds sous-marins

Et d’ici à 2009, ils ne seront pas les seuls à faire chauffer les sonars

Les Etats-Unis ont confié à des chercheurs de l’Université du New Hampshire un programme de recherche sur les fonds sous-marins se trouvant au-delà de la limite des 200 milles marins, définie en 1982 par la Convention des Nations unies sur le droit de la mer. Un article du quotidien américain Boston Globe expose le but de ces travaux : déposer, d’ici à 2009 -comme le prévoit une annexe peu connue de la Convention-, une demande d’extension de la limite de leur plateau continental. D’autres pays sont sur les rangs pour obtenir un droit sur ces ressources sous-marines méconnues mais potentiellement énormes... et rentables.

Dans un article du 11 mai, le Boston Globe rapporte qu’une équipe de chercheurs de l’université du New Hampshire s’est vu confier la direction d’un projet de cartographie pour déterminer les limites exactes du plateau continental des Etats-Unis.

La Convention des Nations unies sur le droit de la mer définit légalement les limites du plateau continental de plus de 150 pays côtiers à 200 milles marins (environ 370 kilomètres) de la côte.

Pourtant, l’annexe II de la Convention, peu connue, prévoit que les pays peuvent déposer une demande d’extension auprès de la Commission des limites du plateau continental au-delà de 200 milles marins, dans les 10 ans suivant la date à laquelle ils ont ratifié le texte. Pour les pays ayant adhéré à la Convention il y a plus de 10 ans, les Nations Unies ont donné un délai supplémentaire, jusqu’en 2009.

Une extension à 1300 milliards de dollars

Pour faire cette demande, les Etats doivent produire des données précises sur leur plateau continental, ses limites et son contenu. C’est ce que les chercheurs du Centre de cartographie côtière et océanique de l’université du New Hampshire cherchent à déterminer. Ils ont reçu un financement de 3,2 millions de dollars du Congrès américain pour leurs recherches, qui se concentreront principalement sur les côtes de l’Alaska, du Nord-Est des Etats-Unis et de la Floride.

Si les contours et la composition des fonds sous-marins sont déjà assez bien connus des scientifiques, les chercheurs de l’université du New Hampshire pensent arriver à de meilleurs résultats avec leur technique de sonar "multi-faisceaux".

Parmi les ressources que les pays comptent exploiter dans ces fonds, on trouve du pétrole, du gaz et des minéraux. Mais les chercheurs espèrent aussi que d’autres trésors méconnus s’y cachent, comme les coraux de mer profonde, que le Boston Globe estime prometteurs pour l’industrie pharmaceutique.

Le quotidien américain cite une estimation, établie par le magazine Science, de la valeur des ressources que les Etats-Unis peuvent espérer s’il obtiennent une extension : 1300 milliards de dollars.

Par ailleurs, avec l’avancée des techniques de forage, qui permet d’intervenir à des profondeurs toujours plus grandes, l’intérêt économique que réprésentent ces régions sous-marines ne fait que croître.

"Nous sommes très confiants dans notre capacité à étendre les limites de notre plateau continental", affirme Larry Mayer, le directeur du Centre de cartographie côtière et océanique du New Hamsphire, dans un communiqué du 5 mars.

A ce jour, les Etats-Unis ne font pas encore partie des signataires de la Convention, mais le Boston Globe estime qu’il n’y a plus d’obstacle à sa ratification, qui devrait intervenir dans les prochaines années.

Le projet de cartographie va dans ce sens et doit permetttre de réunir les informations pour obtenir une extension auprès de la Convention des Nations unies, comme les données sismiques, l’épaisseur des sédiments ou la forme des fonds marins.

Russie et USA face à face

La Commission qui étudie les demandes d’extensions est composée de 21 membres, "experts en matière de géologie, de géophysique ou d’hydrographie, élus par les Etats parties", ainsi que le précise l’annexe II de la Convention.

Le Boston Globe rappelle que le seul pays avoir déjà déposé une demande est la Russie, mais qu’une douzaine d’autres nations préparent déjà des dossiers scientifiques dans ce but, d’ici à 2009.

Le potentiel des ressources promet de donner lieu à des litiges internationaux importants dans les années à venir. En effet, ainsi que le précise l’annexe II, "les actes de la Commission ne préjugent pas les questions relatives à l’établissement des limites entre Etats dont les côtes sont adjacentes ou se font face." La demande de la Russie, rappelle le Boston Globe, pose déjà problème et est contestée par... les Etats-Unis.

"US is seeking new riches with claims to ocean floor" (Boston Globe):
http://www.boston.com/dailyglobe2/1...

Le communiqué de presse de l’Université du New Hampshire:
http://www.ceps.unh.edu/news/releas...

La section Océans et le droit de la Mer du site des Nations Unies:
http://www.un.org/french/law/los/un...

Le texte de la Convention des Nations Unies sur le droit de la Mer:
http://www.un.org/french/law/los/un...

Le site du Centre de cartographie côtière et océanique (Université du New Hampshire):
http://www.ccom.unh.edu

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse