28 03 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


28/06/2001 • 17h50

Les m0T$ de p4$$3 se ramassent à la pelle...

En 1999, une étude révélait que 50 % des internautes utilisaient leur propre nom, ou celui de leur maman, mari, femme, amant, enfant, chien ou chat, en guise de mot de passe. Deux ans après, rien n’a changé.

azerty, 123456, password, toto, tintin, bonjour, secret, 007... Rares sont les internautes qui prennent vraiment au sérieux la gestion de leurs mots de passe. Une étude, menée par le "registrar" CentralNic auprès de 1 200 salariés, révèle ainsi que 47 % d’entre eux utilisent une déclinaison de leur propre nom, ou de l’un des membres de leur famille (animal de compagnie compris). Un tiers des sondés optent pour le nom d’une personnalité médiatique (sportif, acteur ou actrice, personnage de dessins animés...). Troisième catégorie bien ciblée de sondés : les "obsessionnels", qui, pour protéger leurs secrets, utilisent des mots tels que sexy, étalon, déesse, maîtresse, sans oublier tous ces mots salaces qui, justement, sont censés n’être prononcés que dans la plus stricte intimité. Au final, seuls 9 % des internautes interrogés font montre d’une réelle "conscience informatique" en suivant à la lettre le B-A.BA de la gestion des mots de passe. Car plus ceux-ci sont faciles à retrouver, plus facile sera le piratage du compte informatique de la société, ou du particulier, visé. Ainsi, depuis des années, des "dictionnaires" de mots de passe sont compilés à des fins statistiques en vue de développer des logiciels de "crackage" de mots de passe, capables d’accéder, en quelques minutes ou quelques heures, aux comptes prétendument sécurisés. Toute personne un tant soit peu soucieuse de sécurité informatique et de protection de la vie privée aura donc à cœur d’apprendre à bien choisir ses mots de passe. Au risque de faire les frais de ce qu’on appelle le vol d’identité, qui, selon une étude du Trésor américain, aurait doublé l’an passé.

Plus c’est long, mieux c’est

À qui la faute ? Aux administrateurs système qui donnent un seul et même mot de passe à l’ensemble des salariés de la société qu’ils sont censés sécuriser. Aux internautes utilisant un seul mot de passe pour leurs comptes. À ceux qui n’en changent jamais, sans oublier ceux qui les inscrivent sur un post-it scotché sous le clavier... On ne compte plus le nombre de "responsables" de ce genre de faille de sécurité. On ne le répétera jamais assez : il faut bannir l’utilisation de toute référence aisément identifiable, telle qu’un nom propre, ou commun. Les dictionnaires sus-cités ont généralement intégré l’équivalent d’un Larousse, ou d’un Petit Robert, à leur base de données : dites-vous donc que ne seront considérés comme fiables que les mots (de passe) qui... n’existent pas. Ainsi, il est fortement conseillé de truffer ceux-ci de chiffres et de caractères spéciaux, sans oublier de mixer lettres minuscules et majuscules. Transfert s’écrira ainsi tR4n$f3rT, par exemple. Mais comme Transfert est un mot d’ores et déjà identifié, on préférera choisir quelque chose comme tR ;4n ?$f:3r%T, ce qui aura l’avantage de brouiller les pistes, et puis parce que plus c’est long, mieux c’est. À moins de privilégier un moyen mnémotechnique, ou encore de passer par un logiciel qui créera de toutes pièces des mots de passe que l’on n’a plus qu’à mémoriser. Deux autres techniques bien connues servent cela dit à passer outre le mot de passe. Le " social engeneering", qui consiste à manipuler quelqu’un pour lui faire dire ce qu’il ne devrait pourtant pas révéler, et l’utilisation de "key loggers", petits programmes espions enregistrant tout ce qui est tapé sur un clavier. Raison de plus pour changer de mots de passe à intervalle régulier. Enfin, tout dépend bien évidemment de l’importance du compte à sécuriser.

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse