27 07 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


23/10/2000 • 16h20

Logiciels avec mouchards intégrés

Nombre de freewares, ces logiciels dits "gratuits", se rémunèrent en fait grâce à la publicité et à un espionnage discret de leurs utilisateurs.

Comment rentabiliser un "freeware", un logiciel gratuit ? En demandant à leurs utilisateurs de remplir des formulaires qui serviront à nourrir les fichiers clients. Et si les internautes y mettent n’importe quoi ? En rajoutant des bandeaux de pubs à même le logiciel. Mais encore ? En y installant un "spyware", ou "espiogiciel". Fonction : renvoyer, à l’insu des internautes, des informations sur leurs clics de pub, leur utilisation du logiciel et d’Internet à leur maison mère, lui permettant d’optimiser sa base de données, et de "profiler" les bandeaux de pubs. Ce genre de business plan a le vent en poupe. Il s’appuie sur la méconnaissance par les internautes du fonctionnement des logiciels dont ils usent, et sur les "libertés" que prennent depuis des années les sociétés phares de la "nouvelle économie".

Poupées russes

Steve Gibson, célèbre consultant informatique, a ainsi démontré cet été que Netscape (propriété d’AOL) ou encore RealNetworks (propriétaire du célèbre RealPlayer, déjà épinglé l’an dernier), fichaient de la sorte les internautes. "À l’insu de leur plein gré", bien évidemment. Dans la foulée, il lançait un excellent site consacré aux spywares, puis Opt Out, le premier logiciel permettant de les neutraliser. Le site Web Sécurité propose, quant à lui, une foultitude d’infos afin d’éliminer les espiogiciels, tels qu’Adsubstract, Conducent DLL, Comet Cursor, Radiate, Timesink/Conducent ou encore Web3000. Opt-Out n’ayant pas été mis à jour depuis quelques mois, c’est le logiciel AD-aware (de ad, publicité, et "aware", averti) qui offre actuellement le meilleur taux de protection, désactivant les principaux spywares. Ou encore FlowProtector, navigateur "double emploi" : d’une part il protége la vie privée des internautes, d’autre part il sécurise leurs achats en ligne. De son côté, le Québécois Gilles Lalonde s’est spécialisé dans la détection de ces espions furtifs au sein des logiciels grands publics. En mai 2000, son site recensait 281 programmes basés sur ce business plan ; il en répertorie aujourd’hui 711, dont certains sharewares, des logiciels demandant une participation minime à l’utilisateur. Car le modèle économique ne se restreint pas aux seuls "gratuits". Lalonde emploie ainsi le terme générique d’"adware" pour qualifier les programmes servant à gérer l’affichage de bandeaux publicitaires dans des logiciels. Or, à l’intérieur de ces "adware" se cachent des spywares... Sans être exhaustif, citons seulement les plus connus des logiciels avec mouchards intégrés : Babylon Translator, CuteFTP, GetRight, Go !Zilla ou encore... Password Manager.

Un projet de loi pour pointer du doigt les spywares...

Pris pour des neuneus, de plus en plus d’internautes font la chasse à cette nouvelle forme de tracking en ligne. Gilles Lalonde propose ainsi un courrier type (en anglais) afin de demander aux sociétés si elles ont, oui ou non, installé un spyware dans leur software. Selon lui, peu de sociétés préciseraient aujourd’hui dans leur "privacy policy", ou encore leur contrat de licence, que leur programme enverra, de temps en temps, à leur serveur certaines informations concernant son utilisation. Encore faut-il prendre la peine de lire ces textes, aussi barbants qu’incompréhensibles pour l’internaute lambda. C’est pourquoi un sénateur américain, John Edwards, vient d’introduire un projet de loi visant à obliger les éditeurs à avertir de la présence d’un spyware dans leur logiciel. En attendant, mieux vaut encore aller vérifier si l’un de vos programmes favoris est dans la liste des logiciels infestés, ou, plus simple encore, d’installer AD-aware. On peut aussi lire le dossier, téléchargeable sur Anonymat.org, intitulé "Comment éradiquer les mouchards", qui a l’avantage de ne pas se contenter des seuls spywares et revient sur les fonctions espions d’ICQ, Windows 98, DoubleClick, Mattel, etc.

Opt Out:
http://grc.com/optout.htm La liste des logiciels infestés de spyware:
http://www.infoforce.qc.ca/spyware/... AD-aware:
http://www.lavasoft.de/free.html Web Sécurité:
http://websec.arcady.fr FlowProtector
http://www.flowprotector.com
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse