29 03 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


28/12/2000 • 19h15

Mon CD va taxer !

Annoncée en fin de semaine dernière, la taxation des CD et DVD soulève déjà un torrent de questions et protestations. S’il est légitime de protéger les droits d’auteur lorsque l’on parle de musique (par exemple), il semble plus douteux de taxer la gravure des logiciels libres, ou encore les disques durs...



Transfert
En 1985, Jack Lang faisait passer une loi visant à rémunérer les auteurs, producteurs et artistes par le biais d’une taxe prélevée sur tout support permettant la copie privée (en l’occurrence, les cassettes audio et vidéo). Depuis quelques mois, une commission planchait sur l’adaptation de cette protection de la propriété intellectuelle aux CD, DVD et autres supports d’enregistrements numériques. Alors que la tendance "dure" allait jusqu’à demander 14 F de taxes par CDR (alors même que le prix actuel est de grosso modo 10 F), il en coûtera finalement 3,40 F par CD vierge, et 29,60 F par DVD. Les représentants des sociétés de perception des droits d’auteur, qui composaient la moitié des membres de la commission, se sont montrés les plus inflexibles et ont tous voté pour. Les fabricants ont, quant à eux, tous voté contre. Du côté des associations de consommateurs, seule l’Association des professionnels de la gestion électronique des documents a voté contre. Selon notre confrère 01net, les autres se sont abstenues parce qu’elles désapprouvaient le mode de calcul retenu. Il nous a toutefois été impossible de savoir pourquoi - alors même qu’elles désapprouvaient la méthode - elles n’ont pas voté contre plutôt que de s’abstenir. De même, impossible de joindre un seul partisan de la taxation : tous semblent partis en vacances, au contraire des opposants.

Une taxe sur les disques durs ?

Le pire reste à venir : il est question de taxer d’autres supports de stockage, dont les mémoires flash et même les disques durs ! Ce qui fait hurler un grand nombre d’utilisateurs de graveurs, au point que 01net a même créé trois forums de discussion distincts sur cette nouvelle taxation. Pêle-mêle, les opposants rappellent qu’ils sont nombreux à utiliser des graveurs pour toute autre chose que de la copie de musique ou de vidéo. Il en est ainsi des photographes et autres professionnels, ou des amateurs d’audiovisuel et de multimédia - publicitaires, photograveurs ou imprimeurs - qui se servent des CD pour stocker images, sons, sans parler des spécialistes des bases de données, et utilisent donc des CD pour les "backuper". C’est le cas des utilisateurs de logiciels libres qui, justement, combattent le copyright, encouragent le copyleft (c’est-à-dire la libre circulation des logiciels et fichiers) : pourquoi seraient-ils taxés pour engraisser les éditeurs de disques et autres sociétés du spectacle ou du copyright, alors que leur utilisation de l’informatique se veut "libre" et non "propriétaire". Et que dire de tous ceux qui se servent des CD pour faire des copies de leurs fichiers, ou de leurs logiciels ? Ou encore des éditeurs de logiciels qui, semble-t-il, ne devraient rien toucher de cette taxe alors même que les CD servent aussi à faire des copies privées de programmes. Tous dénoncent cette mainmise des sociétés de perception de droits d’auteur sur l’informatique, un domaine qu’elles semblent mal connaître. Sinon pour avoir compris à quel point ce nouvel eldorado pouvait les engraisser.

Une taxe on ne peut plus opaque

Une pétition a été lancée, elle rappelle, entre autres, que le Syndicat national de l’édition phonographique aurait lui-même reconnu que 20 % des CDR servent à la copie privée de musique et 12 % à la copie illicite... laissant ainsi entendre que 68 % des CDR sont employés pour un usage strictement informatique ! Autre motif de contestation, beaucoup plus troublant, détaillé par notre confrère Libération dans un article au titre révélateur, La cassette des cassettes... : la perception de la taxe de 1985, initialement prévue pour être gérée par le Trésor public, a finalement échu, grâce à un intense travail de lobbying, à la SACEM, via une ribambelle de renvois d’ascenseurs et de sociétés créées par ses collaborateurs mêmes. Depuis 1987, la taxe aurait rapporté rien moins qu’une dizaine de milliards de francs, le tout dans une opacité qui n’a d’égale que celle du code source de Microsoft. Les comptes n’étant ni vérifiés, ni vérifiables : "en raison de sa forme juridique, cette entreprise n’est pas tenue de publier ses comptes", dixit le greffe du tribunal de commerce de Paris. Depuis quelques années, de nombreuses voix se sont élevées pour protester contre l’opacité des sociétés de perception des droits d’auteurs, qui engrangeraient un véritable trésor de guerre sur le dos des artistes. La commission qui a planché sur le sujet de la taxation des CD-R et DVD a jusqu’à fin mars 2001 pour détailler les procédures de sa répartition, dont le principe, si contesté soit-il, est encouragé par le gouvernement et ne devrait pas être remis en question. Certains se ruent déjà dans les magasins pour faire provision de CD. Reste à savoir si les disques durs seront eux aussi taxés.

L’article de Libération, La cassette des cassettes:
http://www.liberation.fr/quotidien/... La pétition:
http://www.atcd.f2s.com Les forums de 01net:
http://www.01net.fr/rdn?oid=132906
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse