25 11 2014
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


9/07/2003 • 18h32

Réchauffement planétaire : les climatologues répondent à la droite américaine

Consensus scientifique contre gesticulations idéologiques : ça chauffe !
 

Treize scientifiques anglo-saxons, éminents spécialistes de l’évolution du climat et de l’effet de serre, viennent de réaffirmer dans la revue scientifique EOS que la contribution de l’homme au réchauffement planétaire est désormais plus qu’une simple hypothèse. L’article est une réponse à une série de publications et de rapports sur lesquelles le gouvernement Bush s’appuie pour rejeter les termes de l’accord de Kyoto.

Parmi les auteurs de l’article paru dans EOS, on trouve Michael Mann, géophysicien à l’université de Virginie. Ses recherches ont permis d’évaluer l’impact de l’activité humaine sur le climat planétaire. Il a notamment mis en évidence l’élévation anormale des températures au cours du XXème siècle. Ses travaux, publiés dans les revues les plus prestigieuses, ont contribué à ce que la National Academy of Science (l’Académie des sciences américaine) et l’American Geophysical Union reconnaissent dès 1998 un réchauffement planétaire d’origine humaine.

Ma bagnole, c’est sacré !

Or, malgré un nombre croissant d’études indiquant que les niveaux actuels d’émission de gaz à effet de serre déstabilisent le climat mondial, le gouvernement américain refuse toujours de ratifier le protocole de Kyoto. Outre des arguments idéologiques concernant le "caractère sacré du mode de vie américain", l’administration Bush conteste les arguments scientifiques fournis par le Panel intergouvernemental sur le changement climatique (IPCC).

Elle s’appuie notamment sur les travaux de deux chercheurs en astrophysique, Willie Soon and Sallie Baliunas. Ces derniers ont nié la réalité d’un réchauffement au cours du XXème siècle dans deux articles publiés dans des revues scientifiques différentes. Ces recherches, peu reprises dans la littérature scientifique, ont néanmoins été largement financées et popularisées par les "think tanks" proches de la droite américaine.

L’intense lobbying qui a abouti au rejet du protocole de Kyoto s’est en effet accompagné de la création d’une série de fondations scientifiques liées aux boites à idées ultraconservatrices qui influencent actuellement la politique américaine, comme l’Heritage Foundation ou la secte Moon.

L’objectif de ces centres de recherche est de fournir des contre-arguments, voire de brouiller les pistes. Ainsi, s’ils admettent l’existence d’un réchauffement climatique, des "experts" des fondations Global Climate Coalition ou George Marshall Institute, lui attribuent une origine solaire. Ces mêmes "experts" n’hésitant d’ailleurs pas à se dédire au sein de l’Oregon Institute of Science and Medicine, en soutenant qu’il n’y a pas le moindre réchauffement et que les données de l’IPCC sont falsifiées.

Climatologues contre astrophysiciens

Pour d’autres "spécialistes", issus d’un prétendu Center for the Study of Carbon Dioxide & Global Change , les gaz à effet de serre seraient même écologiques parce qu’ils favorisent la photosynthèse !

Dénonçant le manque de sérieux et d’indépendance scientifique des travaux de Baliunas et Soon, Mann et ses collègues ont donc décidé de réfuter un à un les arguments des "sceptiques du réchauffement" dans la revue EOS. A l’issue d’une revue détaillée des données et des modèles dont dispose la communauté des climatologues, ils rejettent les conclusions des astrophysiciens et réaffirment l’existence d’un réchauffement d’origine humaine.

Ils soulignent par ailleurs que la publication de leur réponse dans une revue qui dispose d’un comité de lecture composé de véritables spécialistes démontre qu’il existe bien un consensus des scientifiques quant à l’élévation globale des températures.

L’annonce de l’article d’EOS (non disponible en ligne) sur Eurekalert:
http://www.eurekalert.org/pub_relea...

L’article de Soon et Baliunas (Climate Change):
http://www.int-res.com/abstracts/cr...

Global Warming: A Guide to the Science, le livre de Baliunas et Soon (paru en 2001):
http://www.fraserinstitute.ca/share...

 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse