28 07 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


5/11/2003 • 16h46

La directive européenne de renforcement du copyright avance malgré les critiques

Réactions en chaîne contre les amendements de Mme Fourtou, qui veut "terroriser" les "pirates"

Proposé par la Commission européenne en janvier 2003, le texte de la directive IP/03/144 destinée à "dissuader les contrefacteurs et les pirates" a soulevé une première vague de protestations de la part d’associations, de juristes et de spécialistes de l’informatique. Rendus publics en septembre dernier, les amendements à ce texte déposés par Janelly Fourtou, parlementaire chargée de mener les débats concernant cette directive, ont suscité une nouvelle volée de critiques. Des industriels, directement visés par cette future législation qui conçoit la propriété intellectuelle de manière très extensive, se sont alors joints au front des opposants. Examinées au Parlement européen le 4 novembre 2003, les propositions de madame Fourtou ont encore choqué de nombreux eurodéputés. Ceux-ci ont jusqu’au 6 novembre 2003 pour déposer leurs amendements au texte, dont la version définitive sera établie le 27 novembre prochain.

La première version de la directive européenne sur la propriété intellectuelle a suscité un grand nombre de critiques. La plupart concernaient un point précis : la valeur juridique des systèmes de protection et d’authentification techniques, comme il en existe sur les CD de musique. Le texte prévoyait en effet des sanctions pénales pour toute violation de ces systèmes à des fins commerciales.

Cette mesure a été dénoncée d’une part comme un frein à la fabrication de produits compatibles et, d’autre part, comme une entrave à la liberté de la "copie privée", une exception au droit qui s’applique notamment aux logiciels et aux CD. Selon le New York Times, même des entreprises comme Microsoft ou Nokia ont vu dans cette loi "une entrave à l’innovation technique".

De nombreux parlementaires ont souhaité modifier ce texte. Parmi les 199 amendements déposés, ceux de Janelly Fourtou, membre du Parti populaire européen, ont provoqué un tollé.

La délation, un univers sale

L’épouse de Jean-René Fourtou, PDG de Vivendi Universal, propose notamment de sanctionner toute violation des systèmes de protection, même si celles-ci ne sont pas effectuées dans un but commercial. Si cet amendement était inscrit dans le texte de la future directive, les mineurs qui téléchargent, sur l’internet, des fichiers musicaux soumis à des droits d’auteur, seraient passibles de peines allant jusqu’à l’emprisonnement.

Parmi les voix qui se sont élevées pour dénoncer cette mesure, celle de l’European Net-Alliance a été relayée hier par le Financial Times. Le journal a publié des extraits de la lettre envoyée par cette coalition qui réunit notamment Deutsche Telekom, Vodafone ou British Telecom dans ses rangs et qui dénonce "les mesures disproportionnées et inadéquates concernant tous les types d’infractions à la propriété intellectuelle" prévues par les amendements Fourtou.

Parmi les amendements les plus polémiques figure celui qui propose d’autoriser le recours à des témoins anonymes pour dénoncer les violations du droit d’auteur. Ce point a fait bondir Ross Anderson, l’un des plus virulents opposants à la directive, professeur d’informatique à l’université de Cambridge. "La loi anglaise n’autorise pas l’intervention des témoins anonymes dans les affaires de terrorisme. Si les enfants qui échangent de la musique sont traités plus durement que les terroristes, c’est que quelque chose ne tourne vraiment pas rond", condamne le spécialiste.

Anderson, membre de l’influente ONG Foundation for Internet Policy Research, ajoute : "Il est choquant que le Parlement européen ait confié la tâche de rapporteur d’une telle loi à une femme mariée au dirigeant d’une maison de disques. Au Royaume-Uni, un tel conflit d’intérêt aurait été considéré comme profondément malsain."

Quand il n’y a pas de crime...

Le 4 novembre 2003, lors de l’examen de ces amendements au Parlement européen, différentes propositions ont été émises. Des parlementaires ont préconisé la réduction du champ d’application de la directive à quelques domaines précis couverts par la propriétété intellectuelle, ou la limitation des sanctions aux infractions commises uniquement pour des motifs commerciaux.

C’est notamment ce qu’a proposé Willi Rothney, parlementaire allemand membre du Parti socialiste européen, qui a rappelé que de nombreux pays, comme l’Allemagne, disposent déjà de lois punissant ces infractions. "S’il n’y a pas de but commercial, il n’y a pas de crime", a-t-il souligné.

Le 27 novembre 2003, les membres de la Commission juridique du Parlement européen voteront une version définitive du texte. Version qui sera soumise, le 15 décembre 2003, à l’approbation des parlementaires réunis en session plénière.

Le site du Parlement européen:
http://www.europarl.eu.int

Le site de Ross Anderson:
http://www.cl.cam.ac.uk/~rja14

Europe’s Antipiracy proposal draws criticism (New York Times):
http://query.nytimes.com/gst/abstra...

Internet operators say tighter law is unfair (Financial Times):
http://news.ft.com/servlet/ContentS...

Un projet de directive européenne met en péril le droit à la concurrence (Transfert):
http://www.transfert.net/a9149

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse