23 09 2014
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


25/06/2001 • 19h39

Yescard : une fausse carte bancaire pour se faire peur

Un programme permettant de créer des clones de cartes bancaires vient d’être rendu public. Sur l’Internet.

Le GIE (groupement d’intérêt économique) Cartes Bancaires, qui regroupe 175 banques, est de nouveau sur la sellette. Depuis quelques semaines, la rumeur bruissait sur les forums spécialisés. Le site de Laurent Pelé, spécialiste de la carte bancaire, l’avait annoncé, le Monde et l’AFP viennent de le confirmer : il existe désormais un programme informatique permettant de générer des "Yescards". Comme leur nom l’indique, ces vraies-fausses cartes bancaires répondent systématiquement "oui" à une demande de transaction, quel que soit le code secret entré sur le clavier. Le programme, intitulé geZeroLee Box, aurait déjà été testé, avec succès, dans des cabines téléphoniques et des pompes à essence. Il n’est certes pas à la portée de n’importe qui, mais il pourrait néanmoins permettre d’"industrialiser" la création, et donc la diffusion, de tels clones de cartes. C’est en tout cas ce qu’avance Laurent Pelé. Cet informaticien avait soutenu Serge Humpich dans le procès que lui avait intenté le GIE CB. Pelé rappelle également que Michel Renault, président du Conseil de direction du GIE CB, avait promis en mars 2000 qu’en cas d’apparition de Yescards, menace classée au top de l’échelle mesurant la gravité des risques liés à la CB, toutes les cartes seraient remplacées.

Toute fraude sera remboursée

Dans un communiqué de presse, le GIE CB cherche à relativiser l’affaire et rappelle que ces yescards "ne comportent pas de risque financier pour les porteurs ni pour les commerçants". La "Charte relative à la sécurité des cartes de paiement", adoptée en février dernier, prévoit en effet de "rembourser en moins d’un mois les débits frauduleux liés à une contrefaçon de carte ou à une utilisation frauduleuse d’un numéro de carte". Encore faut-il arriver à prouver que l’on n’est pas à l’origine de la fraude... Cela dit, les yescards ne peuvent être utilisées que pour de petits montants et dans des conditions bien particulières, les distributeurs de billets, tout comme la majeure partie des commerçants équipés de terminaux de paiement, ne risquant pas grand-chose. Enfin, le renouvellement en cours des cartes bancaires, ainsi que celui des terminaux de paiement, devraient d’ici à la fin de l’année rendre obsolètes l’utilisation de yescards.

Un risque plus médiatique que financier

Pour Jean-Jacques Quisquater, universitaire et expert en matière de carte à puce, "le système n’est pas en danger et ne va pas s’effondrer, mais tant que le système bancaire français n’aura pas pris des mesures très fermes, au moins par rapport à son image de marque, ça continuera de se produire de temps en temps". Ainsi, le GIE avait été fortement critiqué pour la manière avec laquelle il avait traité Serge Humpich. Celui-ci, ayant découvert une faille dans la carte bancaire, proposa au GIE un "contrat" visant à en améliorer la sécurité. Le groupement préféra lui intenter un procès, plutôt que de reconnaître le problème, entraînant la sur-médiatisation de ce qu’on appelle désormais "l’affaire Humpich". Résultat : les médias firent leurs choux gras d’un problème relativement circonstancié qui ne risquait pas de mettre à mal le système dans son entier. Cela renforça en tout cas, les réticences du public à utiliser les cartes bancaires pour des paiements sur le Net. Même si cela n’avait rien à voir... Yves Randoux, administrateur du Groupement des Cartes bancaires qui déclarait au Monde être "sur un petit volcan", reconnaît ainsi aujourd’hui que les risques de déstabilisation du système sont "plus médiatiques que financiers".

G.I.E. carte bancaire
http://www.cartes-bancaires.com Le site de Laurent Pelé
http://www.parodie.com/monetique/ed...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse