20 02 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

Le Congrès approuve un budget pour un site test et pour ses bombes anti-bunkers

Semipalatinsk (Russie), Mururoa (Polynésie française), site du Nevada (Etats-Unis), atoll Christmas (île britannique du Pacifique central), région du Lop nor (Chine)... autant de lieux contaminés à jamais par la radioactivité, à cause des essais nucléaires. Depuis l’explosion de la première bombe nucléaire le 16 juillet 1945 à Alamogordo (Etats-Unis), 2 052 tests (souterrains et atmosphériques) ont été réalisés. Un chiffre auxquel il convient de rajouter les bombardements des villes de Hiroshima et de Nagasaki, portant ainsi le nombre d’explosions nucléaires à 2 054, dont 1 521 souterrains et 531 atmosphériques... soit une explosion nucléaire tous les 10 jours depuis 58 ans.

Les Etats-Unis (1030 essais), le Russie (715), la France (210), la Chine (45), le Royaume-Uni (45), l’Inde (4), le Pakistan (2) ont été les acteurs de ces politiques de tests militaires.

Le 30 mai 1998, le Pakistan a réalisé son second test nucléaire, un essai qui reste, pour l’instant, le dernier réalisé dans le monde à ce jour (les derniers tests français ont été menés par Jacques Chirac au Centre d’essai de Polynésie, pendant l’hiver 1995-96).

"Penetrator"

Depuis cette date, la communauté internationale vit dans l’incertitude. En effet, trois des cinq puissances nucléaires ont décidé de mettre un terme définitif à toutes explosions nucléaires en ratifiant (France et Royaume-Uni le 6 avril 1998, Russie le 20 septembre 2000) le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (Tice/CTBT). Pour autant, ces trois membres du club des cinq ne sont pas devenus ""anti-nucléaire", puisqu’ils poursuivent chacun un programme de simulations d’essais pour moderniser leurs arsenaux. Les Etats-Unis, la Chine, l’Inde et le Pakistan, en ne ratifiant pas le traité, se sont ménagé la possibilité de mener de nouveaux essais.

Le risque de voir pratiquer de nouvelles campagnes d’essais nucléaires peut provenir de des Etats indien ou pakistanais dans le but de réaffirmer leur puissance. Cependant, le danger majeur de voir à nouveau des montagnes trembler provient de Washington.

Les Etats-Unis ont la volonté politique et militaire de conserver un armement atomique puissant, comme ils l’ont réaffirmé dans la Nuclear posture rewiew, le document exposant la doctrine américaine, révélé en janvier 2002. Ils se sont depuis lancés dans une course à l’étude d’une nouvelle arme nucléaire, le Robust Nuclear Earth Penetrator (RNEP) : cette arme est capable de perforer tous les types de bunkers puis de libérer sa charge atomique. C’est une version "améliorée" des "mini-nukes", ces petites bombes récentes suppposées plus faciles d’utilisation que les grosses, et déjà opérationnelles dans l’arsenal américain.

Une différence, de taille : une mini-nuke est limitée à 5 kilotonnes, soit un tiers de la puissance employée à Hiroshima, alors que le Penetrator peut atteindre des centaines voire des milliers de kilotonnes.

Crédits d’entretien

Pour l’année 2004, le Congrès a voté 6,3 milliards de dollars pour les activités liées à l’armement nucléaire en général. Dans le budget de la défense américaine de l’année prochaine, 7,5 millions de dollars seront consacrés à la recherche pour le "Penetrator". Une arme qu’il faudra bien tester un jour, pour valider son concept.

Ces crédits ont été votés le 19 novembre dans le cadre de la loi fiscale Energy appropriations bill et sont inférieurs à ceux que demandait George Bush initialement : 15 millions de dollars pour le développement du Robust Nuclear Earth Penetrator.

Un budget n’a pas été revu à la baisse : celui qui sera alloué en 2004 au site d’essais nucléaires américain situé dans le Nevada : 25 millions de dollars, soit une augmentation de 7 millions par rapport au budget précédent. Cette somme sera utilisée non pas à la décontamination de ce site mais à la réhabilitation de l’ensemble des infrastructures qui permettent de pratiquer des essais nucléaires souterrains. Le but : être en mesure d’effectuer un tir nucléaire dans les 24 mois suivant une demande de la Maison Blanche, si la décision était prise. Ce délai est actuellement de 36 mois et le président Bush aurait souhaité le voir réduit à 18 mois, mais le Congrès en a décidé autrement.

Dans l’attente de pouvoir donner le feu vert à un test grandeur nature, le président Bush a donné son aval pour poursuivre le programme de tir "sous-critique" ou tir "froid" : il s’agit de faire exploser une petite quantité de matière, sans entraîner de réaction en chaîne des matières nucléaires. Le prochain tir américain (nom de code Unicorn) aura lieu en 2004, et sera réalisé selon la même méthode que les essais nucléaires souterrains. Une expérience dont le but est clairement d’entretenir les ingénieurs et les systèmes pour réaliser un essai nucléaire.

Sur le Traité d’interdiction des essais nucléaires:
http://www.ctbto.org/

L’essai sous-critique américain prévue pour 2004:
http://www.reviewjournal.com/lvrj_h...

Un article sur le "Nuclear posture Rewiew", sur le site du NRDC, qui l’a révélé:
http://www.nrdc.org/nuclear/restrai...

Le document "Nuclear posture Rewiew" (NPR): _ http://www.globalsecurity.org/wmd/l...

Budget américain pour l’armement nucleaire (Ananuclear): _ http://www.ananuclear.org/FY04budge...

U.S. Legislators Cut Bush Nuclear Weapons Requests (Global Security Newswire):
http://nti.org/d_newswire/issues/20...

Interview de Bruno Barrillot: "En 2015, la France aura entièrement renouvelé son arsenal nucléaire" (Transfert.net):
http://www.transfert.net/a9486

 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique

12/11/2003 • 17h03

Roissy va tester le contrôle d’identité des voyageurs par empreintes digitales
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse