23 03 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


29/06/2000 • 20h38

Altern.org ferme ses portes

Conformément à ce qui était prévu, l’amendement Bloche a été voté mercredi 28 juin. Et, conformément a ce qu’il avait annoncé, Valentin Lacambre vient de fermer les 48 000 sites hébergés par altern.org.

"Arrêt de altern.org jusqu’à lundi". C’est par ces mots que sont accueillis ceux qui se rendent sur la page d’accueil de l’hébergeur gratuit. Les 48 000 sites hébergés (dont 25 000 remis à jour régulièrement) renvoient désormais tous au 404 not found. À l’origine de cette fermeture provisoire : l’amendement Bloche, voté définitivement mercredi 28 juin (lire La loi sur les hébergeurs est adoptée) par l’Assemblée nationale. L’amendement stipule que chaque hébergeur doit détenir des éléments d’identification sur les auteurs des sites qu’il héberge. Or, Valentin Lacambre n’a jamais identifié les utilisateurs d’altern.org et il attend l’analyse de ses avocats afin de savoir s’il risque d’être tenu pour responsable du contenu de leurs sites. Le patron d’Altern s’inquiète notamment de l’une des dispositions de la nouvelle loi qui prévoit que les hébergeurs devront procéder aux "diligences appropriées" lorsqu’ils apprennent l’existence d’un contenu potentiellement préjudiciable. Catherine Tasca déclarait ainsi mercredi, à l’Assemblée nationale, qu’il leur faudrait "saisir l’autorité judiciaire"... Ce qui reviendrait à inciter les hébergeurs à se constituer partie civile, ou encore à porter plainte, afin d’être sûr de ne pas voir des plaignants se retourner contre eux. C’est en tout cas l’analyse de Lacambre, celui par et pour qui, paradoxalement, l’amendement Bloche fut justement initié.

Dérive sécuritaire ?

C’est à la suite de l’affaire Estelle Hallyday que fut écrit l’amendement Bloche. Poursuivi par l’actrice (consulter le dossier de l’affaire Altern), Valentin Lacambre avait fermé, il y a un peu plus d’un an, les 47 000 sites d’altern.org. Une vaste campagne de soutien avait transformé la fête de l’Internet en "défaite", forçant les hommes politiques à se prononcer sur la responsabilité des hébergeurs. L’amendement Bloche, ajouté au projet de loi sur la liberté de communication, était, à l’origine, favorable à une responsabilité très atténuée des hébergeurs. Au fil des navettes parlementaires, son sens s’est modifié. À tel point que, ironie du sort, c’est ce même amendement Bloche qui provoque aujourd’hui la fermeture de celui qui passe pour le plus indépendant des fournisseurs d’hébergement. Et Valentin Lacambre ne décolère pas : "Ce revirement de l’idée sous-tendue initialement par Patrick Bloche correspond à une dérive sécuritaire, doublée d’un verrouillage de l’internet au profit du seul business. Ils veulent nettoyer le Réseau, mais ils vont nettoyer un truc propre, ils vont donc récurer et ça va briller comme un sou neuf : la chose la plus importante est de ne pas gêner le business des gros opérateurs." Valentin affirme être "parti à la plage" jusqu’à lundi...

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse