31 10 2014
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


16/07/2003 • 18h33

Conférence sur le sida : deux Sud-Africaines en mission à Paris

Mariam et Sarah, en quête d’informations... et de soutien

Elles semblent épuisées. Affalées sur des chaises devant l’une des salles du Palais des Congrès, à Paris, Mariam et Sarah, deux Sud-Africaines originaires du Cap, assistent depuis dimanche 13 juillet aux conférences de l’IAS (l’International Aids Society) sur les avancées de la recherche sur le sida et ses traitements.

Leur mission : glaner, au cours de ces conférences, le plus d’informations possible afin de les publier sur afroaidsinfo.org, le site pour lequel elles travaillent. "En Afrique, c’est très difficile d’obtenir des informations sur les progrès scientifiques autour du sida, explique Sarah. Le site pour lequel nous travaillons s’adresse à la fois aux médecins et aux malades, c’est pourquoi il est important pour nous d’assister à de telles conférences."

Mariam et Sarah ont réussi à payer leur voyage à Paris grâce aux dons de plusieurs sponsors, dont l’IAS. L’International Aids Society finance également leur site, afroaidsinfo.org, en collaboration avec Secure The Future, une association de "soutien aux femmes et aux enfants vivants avec le VIH/Sida" et le Centre médical de recherche d’Afrique du Sud.

"En Afrique du Sud, le sida est la première cause de mortalité", rappelle Mariam, dont le pays compte le plus grand nombre de personnes touchées par le VIH au monde (4,7 millions de personnes infectées).

"Notre gouvernement refuse de verser des fonds pour lutter contre le sida, s’emporte Mariam. Il intervient seulement dans le domaine de la prévention. Mais nous avons aussi besoin de traitements. Ils sont inaccessibles, parce que bien trop chers. Même les Sud-Africains les plus riches ne peuvent pas les payer !".

Le gouvernement sud-africain dans le collimateur

Le gouvernement sud-africain est une des cibles privilégiées des associations de lutte contre le Sida. Le 21 mars dernier, 600 militants de TAC (Treatement Access Campaign, une campagne lancée en 1998 pour faciliter l’accès des Sud-Africains aux traitements contre le Sida) ont marché vers des commissariats de police situés dans trois villes d’Afrique du sud (Durban, Le Cap et Sharpeville). A l’issue de cette marche, les militants ont porté plainte pour homicide volontaire contre les ministres de la Santé et celui du Commerce et de l’Industrie.

A la fin de l’année 2002, après des mois de négociations avec des représentants des associations de malades, le gouvernement sud-africain avait commandé une étude sur le coût et le nombre d’anti-rétroviraux nécessaires pour guérir un grand nombre de malades. Mais alors que ce rapport est prêt depuis plusieurs mois, le gouvernement n’a encore pris aucune décision.

Seul espoir pour les militants sud-africains : le fonds mondial pour le sida, la tuberculose et le paludisme. Organisée ce mercredi 16 juillet à Paris, dans un hôtel situé à quelques mètres des rencontres de l’IAS, la Conférence des donateurs réunissait les représentants des pays participants au financement de ce fonds, dont les caisses sont aujourd’hui désespérément vides

Pour protester contre les promesses non tenues par ces Etats, l’organisation Fund The Fund a organisé un "dying", devant la salle de la conférence, lors de son ouverture. Mariam et Sarah se sont allongées sur le bitume de la porte Maillot, en silence, aux côtés de la centaine de militants.

"C’était important de participer à cette action, insiste Mariam. Il faut mettre le monde entier au courant de la situation inacceptable de notre pays. Il faut que quelqu’un prenne en compte notre demande, c’est le seul moyen de sauver des vies. Nous espérons que quelque chose sera fait, aujourd’hui, lors de cette conférence". Un espoir bien mince, pour les deux Sud-Africaines qui s’avouaient, après la manifestation, "tristes et désespérées".

Afroaids:
[http://www.afroaidsinfo.org]

Le site de l’IAS:
[http://www.ias.se]

Fund the Fund:
[http://www.fundthefund.org]

Le Nord et le Sud unis dans la lutte contre le Sida:
http://www.transfert.net/a9115

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse