28 08 2014
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


12/11/2003 • 14h33

Le festival du "plus petit film du monde" fait son cinéma sur téléphone portable

Le septième art dans un mouchoir de poche

Le cinéma ne se montre plus seulement sur grand et petit écran, il arrive sur mini-écran, celui des téléphones portables. Le Word’s Smallest Film Festival (WSFF), qui se veut le festival des plus petits films du monde, tiendra sa troisième édition en janvier 2004. Les oeuvres présentées, réalisées par des artistes du monde entier sévissant dans et hors de l’internet, tentent de montrer que malgré les contraintes du support, il y a toujours de la place pour la créativité. L’organisateur est la société californienne BigDigit, spécialisée dans la commercialisation de contenu pour téléphones mobiles.

A en croire Beau Buck, le directeur général du WSFF, les très courts métrages gagnent en popularité : "A la première présentation du festival, le concept était révolutionnaire. Il était très difficile de rassembler les films et de sensibiliser les publics à ce genre de format. Depuis, tout va beaucoup mieux."

Pour le moment, le World’s Smallest Film Festival se greffe sur d’autres événements ou conférences. Par exemple, en mars 2003, la CTIA (Cellular Telecommunications & Internet Association) de la Nouvelle-Orléans, ou en septembre dernier, lors de la Mobile Commerce World exhibition de Londres, salon professionnel de fournisseurs de services mobiles.

Beau Buck estime qu’environ 40 000 personnes ont assisté à son festival itinérant et annonce six à douze éditions dans l’année à venir.

Un genre à part

Quelles différences entre le film pour portables et le film classique ? Deux contraintes : "La petite taille des écrans de téléphones et l’intérêt limité du spectateur", explique Beau Buck. C’est pour cette dernière raison qu’il est conseillé aux créateurs et aux réalisateurs participant au festival de présenter des oeuvres ne dépassant pas les trois minutes.

Le format de création le plus populaire est le Flash, issu du célèbre logiciel d’animation propriétaire de l’éditeur Adobe. D’autres réalisent en format vidéo .avi ou .mpg4.

Les mini-films ont un mode de diffusion à part. L’attente étant un facteur discriminatoire pour le spectateur mobile dernière génération, les films sont téléchargés en streaming, pour être joués dès les premiers instants du rapatriement des images (la vidéo est lue comme un flux et non téléchargée comme un fichier entier). "Un autre mode de diffusion consiste à précharger les films sur les portables, par exemple sur le Nokia 3650 ou le Sony Ericsson P800", ajoute Beau Buck, qui avait auparavant fondé Bingo.com, une sorte de loterie en ligne sur le modèle du site Bananalotto.

Pour toucher le public le plus large, les films portables doivent être miniaturisés au maximum. BigDigit a récemment confié ce travail technique à Streamezzo, une start-up française issue du laboratoire de recherche et développement de France Télécom. Cela consiste à transformer les création produites au format Flash en fichiers au format Mpeg-4, en utilisant une version de ce format vidéo spécialement adaptée aux mobiles. Ce mode permet la diffusion des films sous forme de flux.

La conversion s’appuie sur SVG (Scalable Vector Graphics), un format de dessin vectoriel dérivé du protocole XML, et qui est sous-utilisé et méconnu.

"La taille des fichiers est réduite d’un tiers, assure Olivier Avaro, fondateur de Streamezzo. Dans les films que nous avons convertis en format adapté aux portables, certains ne dépassaient les 100 kiloctets mais duraient tout de même une trentaine de secondes."

500 oeuvres, expérimentales et satiriques

Actuellement, environ 500 petites oeuvres sont disponibles, selon Beau Buck. Tous les genres sont présents, provenant des grandes nations de l’internet. "Les Allemands font des films assez expérimentaux. Les Japonais sont dans l’animation, les Britanniques dans la satire, les Américains dans les fictions et dans le documentaire...", résume le directeur du festival. Des tendances apparaissent : comédie et satire.

Les "plus petits films" sont visionnables sur tous les téléphones portables de la génération 2 et demie (2,5G), qui acceptent tous le GRPS comme mode de transmission de données. Les films sont également téléchargeables sur d’autres appareils mobiles, comme les assistants personnels et PDA de type Palm Pilot ou iPaq.

Selon Strategy Analystics, société de conseil sur les nouvelles technologies, la consommation de vidéo sur portables 2,5G représentera d’ici 2005 près des deux tiers des dépenses totales sur ce médium, estimées à environ 21 millions d’euros. "Ce marché est tout jeune, souligne Olivier Avaro de Streamezzo. Les Japonais sont en avance de deux ans sur les Européens, qui sont en avance de trois ans sur les Américains. Mais les écarts vont se rattrapper rapidement."

Une aubaine pour BigDigit, qui négocie les droits de diffusion avec les auteurs des films primés dans son festival. "Notre base de films nous permet de répondre à des demandes spécifiques, assure Beau Buck. Si un opérateur téléphonique letton nous commande des vidéos de dances folkoriques de son pays, nous pourrons lui en procurer à travers notre festival."

Quant aux artistes, ils sont actuellement récompensés "essentiellement par la reconnaissance de leur travail", reconnaît Beau Buck. Des portables, des logiciels de créations sont décernés par les sponsors. Les réalisteurs du septième art miniature deviendront-ils les intermittents du cinéma du futur ?

World’s Smallest Film Festival:
http://207.36.117.215/london/home.html

Le site de BigDigit:
http://www.bigdigit.com/

Le site de Streamezzo:
http://www.streamezzo.com/

Les Chiffres de Strategy Analytics:
http://www.strategyanalytics.com/wi...

Pour plus d’informations sur le format SVG:
http://www.w3.org/Graphics/SVG/

 
Dans la même rubrique

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA

14/11/2003 • 14h40

Le V2V, une vidéothèque militante et décentralisée

13/11/2003 • 16h07

Les télés libres appellent à des états généraux européens du "tiers secteur audiovisuel"
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse