01 09 2014
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


20/06/2003 • 13h55

Les firewalls personnels sont loin d’être infaillibles

Utiliser un pare-feu, c’est bien, avoir des notions de sécurité informatique, c’est mieux
 

Dans une intervention consacrée, lors du Symposium sur la sécurité des technologies de l’information et de la communication (SSSTIC), aux "atouts et limites du modèle de sécurité du pare-feu personnel", Cédric Blancher, consultant en sécurité informatique à Cartel Sécurité, est revenu sur le faux sentiment de sécurité induit par la présence d’un firewall (pare-feu, en VF), censé interdire à un intrus d’entrer dans un système d’information.

Apparus en 1999, les firewalls personnels sont d’autant plus répandus aujourd’hui qu’ils sont quasiment indispensables dès lors que l’on dispose d’une connexion à haut débit (câble, ADSL, etc.). La connexion permanente, que permet ce type d’abonnement, constitue en effet un mets de choix pour n’importe quel pirate. Mais, comme le rappelle Cédric Blancher, "le discours marketing est un poison qui tue la sécurité", laissant croire aux internautes novices ou naïfs qu’il existe des solutions "100% sécurisées" ou offrant une "protection maximale contre les pirates, les vers et les troyens [programme malin introduit sur la machine d’un utilisateur à son insu et qui permet d’en prendre ultérieurement le contrôle, NDLR]", ce qui n’est bien évidemment pas vrai.

Précautions de base

D’abord parce que l’installation d’un firewall ne peut faire l’économie d’une sensibilisation de l’utilisateur aux principes de base de la sécurité informatique. A savoir, rappelle Blancher : "Ne pas ouvrir n’importe quel document (à commencer par les pièces jointes envoyées par e-mail, ou encore les fichiers et logiciels téléchargés sur des sites peu recommandables, ou encore sur les réseaux peer-to-peer), mettre en place un bon antivirus et le tenir à jour, tenir son système et ses applications à jour, être attentif aux messages d’alertes des applications." Il existe en effet des virus qui, entre autres actions malveillantes, désactivent les firewalls personnels...

Blancher note également que "les voies les plus efficaces pour introduire un troyen sont d’une part, le génie social, basé sur l’exploitation de la crédulité des utilisateurs (nombre de pirates obtenant des mots de passe sur un simple coup de fil en se faisant passer pour le service de maintenance informatique...), et, d’autre part, les failles de sécurité des applications courantes comme Internet Explorer (IE), Outlook et Outlook Express, la combinaison des deux se révélant souvent catastrophique".

Une solution, récemment proposée par un autre professionnel de la sécurité, lui aussi intervenant au SSTIC (voir notre article), serait d’interdire à IE et Outlook d’accéder au Net et d’opter pour des solutions alternatives. Mais, note Blancher, désinstaller IE, ou lui interdire de se connecter au réseau, s’avère d’autant plus problématique qu’il peut rendre le système d’exploitation instable, Microsoft ayant imbriqué le navigateur dans l’OS...

Discours alarmistes et modes d’emploi compliqués

Le fonctionnement même des firewalls personnels contribue lui aussi à ce faux sentiment de sécurité. Alors que les modèles classiques fonctionnent sur le mode "tout ce qui n’est pas explicitement autorisé est a priori interdit", les pare-feux grands publics, plus simples d’utilisation, sont bien moins puissants. Nombre de leurs utilisateurs se contentent en effet de choisir l’un des niveaux de sécurité prévus par défaut par le logiciel. Or, cette sécurisation s’avère généralement faible, afin de ne pas trop entraver l’accès au Net et le bon fonctionnement des ordinateurs. Et, vu les modes d’emploi globalement abscons, paramètrer soi-même son pare-feu demeure difficile pour le tout-venant. Ce dernier n’est donc guère incité à s’approprier pleinement les possibilités qui lui sont offertes, en particulier le niveau de sécurité auquel il peut accéder.

"De plus, note Cédric Blancher, le discours semble volontairement alarmiste. Le but est vraisemblablement double, permettant d’une part à l’outil d’auto-justifier une certaine utilité et invitant d’autre part l’utilisateur à investir dans la version payante bien mieux fournie en fonctionnalités." On ne compte plus, ainsi, le nombre de messages postés sur les newsgroups par des internautes affolés de découvrir qu’une machine a tenté d’accéder à leur ordinateur... ce qui ne signifie pas forcément qu’un quidam a tenté de les pirater (voir, à ce propos, la FAQ consacrée aux firewalls de fr.comp.securite, le principal groupe de discussion français consacré à la question).

D’autre part, les firewalls ne peuvent rien contre les faiblesses inhérentes au système d’exploitation (OS) utilisé. Il aura ainsi fallu attendre l’arrivée de Mac OS X et de Windows XP pour voir un OS grand public gérer les notions de "droits", indispensables en termes de sécurité informatique. Ceux-ci permettent en effet de définir les droits d’accès (en lecture, écriture et exécution) des fichiers et applications. Cédric Blancher regrette cependant que la version "Family" de Windows XP donne, par défaut, tous les droits d’administration à leurs utilisateurs.

A défaut de donner les noms des pare-feu à proscrire, Blancher, qui a testé une dizaine de firewalls personnels, en recommande trois : Outpost, Kerio (tous deux gratuits), et la version payante de Sygate. Les personnes désirant en savoir plus se reporteront aux hors-série n° 12 et 13 de Linux Magazine intitulés "Le firewall, votre meilleur ennemi" et dans lesquels Cédric Blancher s’est penché sur le sujet.

 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse