28 03 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


29/04/2003 • 16h28

Tintin.qc.ca se saborde, sous la pression de Moulinsart SA

La Fondation Hergé nie avoir voulu censurer

Nicolas Sabourin vient de fermer son site Tintin.qc.ca, sous la pression de la Fondation Hergé. Cette dernière dénonce, elle, la "solution tapageuse" choisie par le webmaster bénévole.

(JPEG)
Dessin retouché et affiché en home de tintin.qc.ca (DR)

Le 24 avril dernier, Nicolas Sabourin recevait un avis de Moulinsart SA (dénomination officielle de la Fondation Hergé) l’enjoignant à "faire le nécessaire" pour que son site, créé dès 1995, soit rendu conforme à leur Charte d’utilisateur de l’oeuvre d’Hergé sur internet.

Tintin.qc.ca était, selon son auteur, basé au Québec, "le tout premier site web en français consacré à Tintin". C’était aussi l’un des premiers sites francophones à avoir ouvert, aux débuts du web.

Selon Nicolas Sabourin, la charte de la Fondation Hergé l’obligerait à demander une foultitude d’autorisations écrites et à retirer de son site nombre d’images, notamment toutes celles qui ont été modifiées, tronquées ou détourées. L’auteur devrait également supprimer l’espace téléchargement et les bonus qu’il offre, ainsi que tous les liens vers des sites ne respectant pas ladite charte.

Enfin, Nicolas Sabourin devrait ne plus parler des parodies "que la Fondation juge nuisibles" ou encore des suites "non-officielles" données aux oeuvres d’Hergé...

Tintinophile, tintinologue, pas "utilisateur"

La Fondation Hergé a accordé à Nicolas Sabourin un délai de huit jours pour se mettre en conformité avec la charte.

"Après tout le temps que j’ai passé à enrichir mon site par pure passion pour Tintin, écrit Sabourin sur son site, je me sens trahi par la Fondation Hergé. Plutôt que de me plier à ces conditions absurdes, je préfère m’en tenir à mes principes et retirer le site du web."

L’auteur du site rappelle aussi quelques évidences, en tant que webmaster bénévole autant que passionné : "Je suis un tintinophile, un tintinologue, pas un ’utilisateur’ de Tintin. (...) Je crois que l’oeuvre d’Hergé ne peut passer à la postérité que si l’on en parle, en bien ou en mal."

Nicolas Sabourin appelle désormais les internautes à protester auprès de la Fondation Hergé, au nom d’une certaine conception de l’internet : "Je crois en un web indépendant, affranchi des marques de commerce, de la commandite et de la censure des ayant-droits".

L’occasion que j’attendais pour fermer le site

Yves Février, webmaster et responsable multimédia de Moulinsart SA, dément avoir voulu fermer le site et regrette la "solution tapageuse" choisie par Sabourin : "Nous reconnaissons la qualité du site de Nicolas, avance-t-il dans un e-mail reproduit sur le site. Sachez toutefois qu’il y a plus de 100 000 pages sur Tintin qui sont dans l’illégalité totale et dont la qualité est très discutable et critiquable. Cet état de chose nous a forcé à établir une charte qui est la même pour tout le monde."

Contacté par Transfert, Yves Février avance avoir passé une partie de la nuit à répondre à un certain nombre d’e-mails "témoignant d’une certaine agressivité".

"Ce qui nous intéresse, c’est de fédérer les sites, et s’il y en avait bien un site qui pouvait faire partie de notre communauté, c’était bien celui-là", se défend Yves Février. Reconnaissant la qualité du site et de son contenu, il trouve la démarche de Sabourin "inélégante et de mauvaise foi", e-mail de Nicolas à l’appui.

En réponse à l’injonction de Moulinsart SA, Nicolas Sabourin aurait en effet répondu : "Ça tombe très bien, vous me fournissez l’occasion que j’attendais pour fermer le site, attendez-vous à recevoir quelques courriers d’internautes mécontents."

Contacté par Transfert, Nicolas Sabourin répond avoir écrit cela "sur un ton sarcastique par frustration et dépit. Je savais bien que tôt ou tard la Fondation, par les conditions qu’elle essaie d’imposer à tous les passionnés de Tintin, n’allait me laisser d’autre choix que de défigurer mon site ou de le fermer."

"Ce n’est pas moi qui invente les lois et les règlements, rappelle Février. Je ne peux pas donner plus de droits aux gens que ce qui existe, mais je veux bien les aider à trouver un modus operandi".

Ainsi, Yves Février affirme qu’un accord devrait bientôt être trouvé, entre Moulinsart SA et Frédéric Mourot, l’éditeur des défunts tintin.net et tintin.org. Ces deux adresses, qui renvoient aujourd’hui au site officiel, avaient précédemment fermés, suite à une démarche de la Fondation Hergé. Nous ne savons pas sous quelles conditions, et ce qui, du site original, devra être corrigé ou amputé.

Tintin.qc.ca:
http://www.tintin.qc.ca/

Le site officiel de Tintin (Moulinsart SA - Fondation Hergé):
http://www.tintin.com

Charte d’utilisateur de l’oeuvre d’Hergé sur internet:
http://tintin.francetv.fr/kiosque/r...

 
Dans la même rubrique

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA

14/11/2003 • 14h40

Le V2V, une vidéothèque militante et décentralisée

13/11/2003 • 16h07

Les télés libres appellent à des états généraux européens du "tiers secteur audiovisuel"
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse