28 03 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


26/08/2003 • 14h37

Un projet de plateforme veut sauvegarder les fichiers numériques pour l’éternité

Une sorte de Napster de l’archivage, universel, open source et distribué

L’ONG américaine Long Now Foundation dénonce depuis longtemps une hypocrisie des nouvelles technologies : les fichiers numériques, supposés être fiables et éternels, ont en fait une durée de vie extrêmement courte à l’échelle de l’histoire humaine. Pour permettre à chacun de stocker des fichiers de façon pérenne, l’ONG a un projet de plateforme d’archivage en ligne, sur le modèle peer-to-peer, ouverte au grand public et développée en open source. En attente de financement public, ce projet, notamment lié à l’université de Stanford, est une des initiatives de la Long Now Foundation pour redonner un peu de mémoire à l’ère moderne.

"Aujourd’hui, la majorité des gens perdent tous leurs archives à chaque fois qu’ils changent d’ordinateur, simplement parce qu’ils n’ont pas de solution simple pour stocker et migrer leurs fichiers..." C’est en se basant sur ce constat qu’Alexander Rose, directeur de la Long Now Foundation, a décidé de lancer un projet de plateforme d’archivage de fichiers numériques à long terme.

Baptisée "Long Maintenant", l’ONG californienne dénonce depuis plusieurs années la paradoxale fragilité de l’ère numérique, née de la "myopie" des ingénieurs et de la vision à court terme de l’industrie technologique. Elle s’est rendue célèbre avec un projet d’horloge qui fonctionnerait pendant 10 000 ans (Lire "Brian Eno lance un album pour penser à long terme").

Le projet de plateforme d’archivage s’inspire des réseaux peer-to-peer comme feu Napster ou Kazaa.

Conversion aux formats libres

"Pour assurer un stockage à long terme, nous avons pensé que le mieux était de faire du stockage distribué sur les ordinateurs des internautes, qui ne dépende pas d’un serveur central, explique Alexander Rose. Et de capitaliser sur la hausse de la bande passante et de la taille des disques durs."

Pour la Long Now Foundation, un des obstacles majeurs à un archivage pérenne réside dans les formats propriétaires de fichiers, sans cesse remplacés, incompatibles entre eux et liés au destin d’une entreprise. Les concepteurs ont donc opté pour un développement entièrement en logiciels libres.

"Il est vital que les gens puissent aussi archiver leurs fichiers dans des formats non-propriétaires, qui resteront lisibles, poursuit Alexander Rose. Notre plateforme sera donc équipée d’un centre de conversion de fichiers, ["clearing house" en VO]." Un internaute qui souhaite archiver un fichier texte en .doc, un format propriétaire Microsoft Word, se verra automatiquement proposer de stocker en plus une version parallèle dans un format ouvert, comme .rtf ou .txt.

Afin de protéger les archives de chacun des regards indiscrets, la Long Now Foundation a prévu de crypter tous les fichiers stockés sur les disques durs des internautes, afin que seul leur propriétaire puisse les lire. "Nous voulons aussi que des groupes d’archivage fermés puissent se former, entre amis ou collègues, qui partageront entre eux des ressources informatiques", ajoute Alexander Rose, pour qui la plateforme de la Long Now Foundation doit être une "coopérative d’archivage".

Enfin, la Long Now Foundation insiste sur l’importance d’un stockage sur formats multiples, plus sûr. "Les disques durs sont vulnérables aux pannes d’électricité et les supports optiques comme les CD et DVD peuvent eux disparaître dans un incendie...", sourit Alexander Rose. Le directeur de la fondation compte sur l’essor des juke-boxes qui lisent et gravent CD et DVD. Connectables au réseau, ils offriraient, en plus de l’archivage sur disque dur, un support optique.

Pour mener à bien son projet, la Long Now Foundation s’est tournée vers d’autres institutions, elles aussi engagées dans des réflexions sur le stockage numérique de long terme. L’université de Stanford s’est associée, car elle travaille elle-même à un projet de "magasin d’objets numériques".

Celui-ci permettrait aux auteurs et ayant-droits de fichiers numériques d’assurer un stockage de très long terme, au-delà des 70 ans de durée légale des copyrights. Une fois tombées dans le domaine public, les oeuvres auront été conservées.

"Nous pensons qu’il est important que soient développés différentes méthodes et systèmes de stockage, complémentaires, explique Michael A. Keller, directeur de la bibliothèque et de ce projet à Stanford. Nous échangeons nos travaux de développements avec la Long Now Foundation et nos plateformes d’archivage respectives serviront de substitution en cas de défaillance de l’une ou l’autre."

Un coffre-fort au milieu de nulle part

Michael Keller est notamment intéressé par le serveur très spécial que la Long Now Foundation compte se construire, près d’un terrain désertique qu’elle a acheté dans le Nevada. Baptisé "Ely server" du nom de la seule petite ville des environs, ce serveur de plusieurs terabytes sera placé dans le coffre-fort de la banque locale.

"L’éloignement d’Ely pourrait être utile en cas de tremblement de terre ou de catastrophe dans notre région", note Michael Keller. Ely server sera l’un des noeuds principaux du réseau de stockage de la plateforme de la Long Now Foundation. Il abritera aussi les différents projets d’archivage de l’ONG, dont le All species project, qui recense les espèces organiques connues, et la Rosetta disk, une pierre de Rosette moderne en nickel sur laquelle est inscrite un texte traduit en un millier de langages.

La collaboration avec Stanford pourrait permettre à la Long Now Foundation de réunir le financement nécessaire à la concrétisation de sa plateforme. Son directeur, Alexander Rose, recherche 500 000 dollars (environ 430 000 euros) pour la totalité du projet et a déposé des demandes d’aide publique auprès de l’agence fédérale National Science Foundation.

Alexander Rose attend des réponses pour ses financements d’ici la fin de l’automne. Avec ses collaborateurs, il s’est aussi associé à la réflexion de long terme que mène la Library of Congress pour numériser son fonds d’archives, le plus volumineux du monde. "Nous voulons que l’archivage fasse désormais partie de la vie des gens, comme une activité fun, intéressante, collective et ludique. Tous les efforts dans ce sens sont bienvenus,", note-t-il.

Le directeur de la Long Now Foundation assure qu’il ne faudrait que six mois à un an pour développer sa plateforme, une fois les financements acquis.

Le site de la Long Now Foundation:
http://www.longnow.org

Le site de l’université de Stanford:
http://www.stanford.edu

Brian Eno sort un album pour "penser à long terme" (Transfert.net):
http://www.transfert.net/a8924

L’horloge de 10 000 ans (Long Now Foundation):
http://www.longnow.org/10kclock/clo...

Le Rosetta Disk Project (Long Now Foundation):
http://www.rosettaproject.org/

Une Pierre de Rosette en nickel? (Transfert.net):
http://www.transfert.net/a1117

Déjà 12 000 signatures contre la loi qui prolonge de 20 ans les copyrights américains (Transfert.net):
http://www.transfert.net/a8962

 
Dans la même rubrique

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA

14/11/2003 • 14h40

Le V2V, une vidéothèque militante et décentralisée

13/11/2003 • 16h07

Les télés libres appellent à des états généraux européens du "tiers secteur audiovisuel"
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse