01 08 2014
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


1er/09/2003 • 12h08

La Chine passera à la carte d’identité électronique à partir de janvier 2004

Une empreinte génétique pour contrôler les tribulations des Chinois en Chine

La Chine mettra en circulation en 2004 une nouvelle carte d’identité électronique. Muni d’une puce, ce document contiendra de nombreuses informations personnelles ainsi que l’empreinte génétique de son titulaire. Les défenseurs des droits de l’homme en Chine redoutent que ce nouvel outil renforce la surveillance des citoyens et la répression à l’encontre des dissidents.

Le 28 juin dernier, les députés chinois ont voté une loi portant création d’une carte d’identité électronique pour près d’un milliard de citoyens de plus de seize ans ainsi que pour les mineurs qui en feront la demande. La loi entre en vigueur le 1er janvier 2004 et les premières cartes devraient être émises au cours de l’année.

Dotée d’une puce électronique, la nouvelle carte contiendra le nom et prénom du titulaire, son lieu de naissance et sa nationalité, son lieu de résidence et son empreinte génétique représentée par un numéro de 18 chiffres. Ces chiffres correspondent à des informations lues sur un fragment d’ADN du titulaire. Cet échantillon d’ADN est obtenu à partir d’un prélèvement de sang, de cheveu ou de cellule.

La lecture de la puce par un ordinateur permettra aux forces de l’ordre d’interroger une gigantesque base de données nationale.

Contrôler l’immigration intérieure

Ce document remplacera peu à peu l’actuelle carte d’identité plastifiée, mise en service en 1985 et trop facilement falsifiable selon les autorités. Officiellement destinée à mieux protéger l’identité des citoyens, la carte à puce devrait surtout servir au régime communiste à renforcer son contrôle sur les mouvements migratoires internes d’un pays comptant 1,3 milliard d’habitants.

En vigueur depuis près de 50 ans, le système du "Hukou", ou "livret de résidence obligatoire", attache un individu à son lieu de naissance afin de prévenir l’exode rural massif en direction des grandes villes, comme Shangaï ou Pékin.

Les assurances répétées du gouvernement chinois sur le fait que les données contenues dans la carte ne seraient pas croisées avec d’autres informations ni accessibles à d’autres organismes que les forces de l’ordre ne calment cependant pas les inquiétudes des défenseurs des droits de l’homme.

"Il faut toujours examiner une loi dans son contexte social, estime Sharon Hom, directrice exécutive de Human Rights in China. Or, la notion de vie privée n’existe pas en Chine. Toutes les affaires privées d’une famille sont une information du domaine public. De plus, le régime a toujours envisagé les développements technologiques comme un outil de contrôle social et politique."

Bouclier doré

Cette ONG, basée à New York et Hong Kong, rappelle ainsi le projet Golden Shield du gouvernement chinois. Dévoilé lors de la foire China Security 2000, qui réunissaient à Pékin 300 entreprises étrangères venues de seize pays, ce programme de Bouclier Doré a pour but de promouvoir "l’adoption des technologies de l’information et de la communication de pointe pour renforcer le contrôle centralisé et améliorer les capacités de réaction dans la lutte contre le crime, afin de rendre plus efficace et plus effectif le travail de la police". Caméras de surveillance, bases de données, identification biométrique et génétique... Tous ces outils devaient pouvoir être utilisés et croisés pour assurer un contrôle maximal de la population.

Pour Human Rights in China, il ne fait aucun doute que la nouvelle carte d’identité, développée, entre autres, par le constructeur Français Thalès, s’inscrit dans ce projet.

"Le potentiel d’abus de la part du régime est très grand, s’inquiète Shraon Hom. Le recours aux caméras de surveillance ou la biométrie n’est pas propre à la Chine. Mais aux Etats-Unis, les citoyens sont censés être protégés par une justice indépendante et par un corpus de lois alors qu’en Chine, la justice est non seulement corrompue et non transparente mais surtout incompétente. Et lorsque des avocats se montrent trop habiles, par exemple dans la défense d’activistes sur internet, ils sont à leur tour victimes de poursuites judiciaires."

Sharon Hom n’est pas davantage convaincue par l’extension de la carte d’identité aux mineurs de moins de seize ans. Officiellement, il s’agit de permettre aux enfants de pouvoir ouvrir un compte en banque ou de prendre un avion, activités pour lesquelles une pièce d’identité est indispensable.

"En 1999, la Chine comptait 2,1 millions d’enfants immigrés de 6 à 14 ans, dont 1,83 million n’avaient aucun accès à l’éducation, rappelle la directrice exécutive de Human Rights in China. Avant de parler de conférer des droits civiques aux enfants, le gouvernement ferait mieux de s’assurer qu’il respecte leurs droits fondamentaux..."

Le site de Human Rights in China:
http://iso.hrichina.org/iso

Un milliard de Chinois sur cartes à puce made in France (ZDnet):
http://www.zdnet.fr/actualites/tech...

"Nous utilisons les forums et les subtilités de la langue", interview d’un dissident (Transfert.net):
http://www.transfert.net/a8994

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse