28 03 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


24/10/2003 • 15h35

"La fracture numérique existe, je l’ai rencontrée"

Récit : les déboires d’une internaute des champs

Catherine Terdjan-Stern, une journaliste âgée 34 ans, a quitté Paris cet été et a élu domicile dans le village de Seyre, en Haute-Garonne. Elle raconte les péripéties de sa découverte de la "fracture numérique" :


Comme deux millions de néo-ruraux, j’ai décidé de quitter la ville, sa pollution, son stress et son béton pour la campagne, son air pur, ses paysages et ses villages préservés. Mi-juillet, nous avons donc laissé derrière nous le 18e arrondissement de Paris avec l’idée de poursuivre nos activités professionnelles (journaliste et informaticien) dans d’autres conditions et par d’autres moyens.

Nous avons trouvé la maison de nos rêves dans un village de 80 habitants du Lauragais, pays agricole à l’est de Toulouse. Pas de haut débit bien sûr, mais plutôt (nous allions le découvrir) du très bas débit un peu aléatoire : cinq tentatives pour se connecter, 28.8 kbps...

Les annonces de France Télécom sur "l’Internet haut débit pour tous" nous ont fait espérer. Malheureusement, les cartes de déploiement de l’ADSL à l’horizon 2005 nous laissent dans une zone blanche. Sur le bord du chemin, ou plutôt de l’autoroute, puisque nous ne sommes qu’à 6 km de l’autoroute Toulouse-Montpellier et d’une ville connectée à l’ADSL, elle !

Quelles solutions pour sortir de cette impasse ? Les offres commerciales satellites Wifi annoncées par l’opérateur historique ayant pris du retard, nous optons pour un couplage ADSL Wifi avec la ville voisine : une antenne sur un silo à grain, ou le toit d’une usine, renvoyant le signal sur le clocher qui le redistribuerait à notre village. Les habitants (enseignants, travailleurs sociaux, artisans, retraités, lycéens et étudiants) sont intéressés. Le maire nous donne son accord de principe, tout en accrochant les guirlandes pour la fête du village.

Las ! Nous n’obtiendrons jamais d’autorisation, ni pour le toit de l’usine, ni pour le silo. Ce qui soulage le maire, à qui nous avons créé "beaucoup de soucis" : "Vous comprenez, les catholiques du village ont protesté, craignant pour le clocher !"

Voyant la possibilité de se connecter en haut débit s’éloigner, nous décidons de prendre une ligne Numéris, en attendant. Nouvelle déception : c’est impossible, il n’y a plus de lignes libres ! En effet, notre village d’une quarantaine de foyers ne dispose que de 28 paires de fils permettant d’acheminer le signal ! Certains abonnés partagent donc, sans le savoir, leur ligne avec d’autres, grâce à des multiplexeurs. C’est notre cas.

Dernier espoir : recueillir plus de 100 signatures d’habitants pour pousser France Télécom à nous équiper. Le village voisin, qui disposera d’un collège en septembre prochain, a lancé une pétition à laquelle notre village s’est joint début octobre. Résultat : 130 signatures dont 16 de chez nous ! En juin dernier, France Télécom s’engageait "à ouvrir dans les meilleurs délais des accès ADSL dès que 100 clients d’une même zone de desserte en feront la demande". Nous attendons maintenant de découvrir ce que signifie "meilleurs délais".

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse